QUELQUES INDICES DE VOLS POTENTIELS ET QUELQUES MESURES « ANTI-VOLEUR »

La saison estivale est souvent la plus exposée aux vols, probablement à cause des nombreux départs et du temps que l’on a tendance à passer hors de chez soi pour profiter pleinement de la belle saison, tant qu’elle est là. C’est aussi une période de l’année où, parfois, on laisse un peu de côté les soucis de l’hiver qui vient de passer et, justement pour cette raison, il est plus facile de tomber dans le lieu commun « De toute façon, s’ils veulent voler, ils viennent quand même ! » (voir notre billet en série) et, ainsi, on ferme simplement la porte derrière soi et on sort.

En réalité, s’il est vrai qu’il ne faut pas se gâcher les vacances avec des préoccupations exagérées, il est également vrai que le fait de comprendre la façon dont les voleurs pensent et agissent, en plus d’adopter certaines mesures utiles pour les éloigner, peut être déterminant pour faire échouer leur plan et retrouver, à notre retour, la maison telle qu’on l’avait laissée. Les suggestions que nous vous proposons aujourd’hui sont évidemment utiles à tout moment de l’année.

« J’avais l’habitude de repérer mes victimes un peu partout : au bar, au supermarché, dans la rue. Et je me mettais à les suivre pour voir où elles vivaient. Aujourd’hui, cela ne se produit plus, mais je reconnais encore qui peut compter sur un bon salaire et donc sur une belle maison. »

Celui qui parle est un voleur professionnel qui, dans une interview rapportée dans le Corriere di Parma, a décidé de révéler les « secrets » du métier. Qui sait voler est en fait capable de collecter des données sur la vie des victimes (organisation de la journée, heure de sortie, heure de retour) sans que personne n’ait le temps de s’en rendre compte. Et de continuer :

« C’est simple, tu les vois au bar, au supermarché ou dans la rue, bien habillées, avec les bons bijoux et la Rolex au poignet. Ensuite, la filature commence. Crois-moi, personne n’a jamais rien remarqué. Tu prends la voiture et tu les suis jusqu’à chez elles ; si tu vois qu’elles ne rentrent pas tout de suite, tu attends et peux jeter un coup d’œil au quartier. »

Le temps mis à étudier la zone, les horaires et les habitudes n’est pas si long que ça et, précisément pour cette raison, il est difficile de s’en rendre compte :

« Pendant un moment, tu te postes aux abords de la maison pour comprendre les horaires et surtout qui y habite vraiment. Cinq jours suffisent, une semaine au maximum, puis tu passes à l’action. Tu sais où ils vivent, où ils travaillent, qui ils fréquentent, et connais leurs habitudes et leurs horaires. »

Les vols « réussis » sont souvent précédés d’une étude préliminaire. Essayons alors de comprendre quels peuvent être les signaux « prémonitoires » indiquant qu’une surveillance est actuellement menée par un individu malintentionné.

1. La disparition non motivée d’un chien de garde ainsi que son empoisonnement sont des signes pouvant indiquer que l’on est en ligne de mire.

2. Déclencher l’alarme d’une voiture, pour un voleur, est un bon moyen de vérifier si les voisins sont attentifs à ce qui se passe dans le quartier et si les forces de l’ordre sont appelées ou non. Dans d’autres cas, ils pourraient vider le réservoir pour empêcher le retour à la maison à l’heure habituelle et gagner ainsi du temps.

3. Jusqu’à il y a quelques années, on avait droit à des appels téléphoniques « muets » ; désormais, on est souvent dérangés par les compagnies de téléphone. Cependant, comme le téléphone est l’un des moyens les plus simples de vérifier si on est à la maison, si on décide d’avoir une ligne fixe, il est toujours bon de répondre plutôt que de laisser sonner le téléphone.

4. Si, tout à coup, on n’arrive plus à ouvrir sa porte d’entrée parce que la clé semble rester coincée dans la serrure et qu’il y a des signes de falsification ou d’usure injustifiée, quelqu’un a peut-être déjà essayé d’entrer dans la maison. Dans ce cas, il est essentiel de changer la serrure et de ne pas oublier de fermer la porte. (Ne pas oublier que la clé peut aussi rester coincée pour d’autres raisons. Pour plus de détails à ce sujet, nous vous recommandons de lire ces articles Partie 1 et Partie 2).

5. La présence de réverbères près de la maison qui se mettent à fonctionner par intermittence peut indiquer qu’un suspect garde un œil sur le secteur. Souvent, les voleurs dévissent les ampoules des réverbères pour pouvoir se déplacer sans se faire remarquer. Il est également important de prêter attention à tous signes étranges sur l’interphone, le portail ou la porte, car les voleurs utilisent souvent des symboles pour communiquer entre eux et indiquer qu’il est facile d’entrer dans telle ou telle maison.

Voici quelques conseils que nous vous suggérons de suivre :

  • Éviter de jeter à la poubelle des documents contenant des coordonnées bancaires ou des données sensibles et personnelles sans les avoir préalablement rendus illisibles au moyen d’un déchiqueteur de documents.
  • Éviter les panneaux « ATTENTION AU CHIEN » quand on n’a pas de chien car cela dénote une certaine faiblesse. Imaginez que le voleur se poste aux abords de la maison pendant plusieurs jours et ne voit jamais de chien dans le jardin ; il pourrait évidemment penser que la peur du propriétaire est justifiée par un éventuel butin gardé à l’intérieur de la maison.
  • Souvent vider la boîte aux lettres destinée à la Publicité pour faire voir au voleur potentiel qu’on est là.
  • Toujours faire très attention aux personnes qu’on laisse entrer dans la maison, afin d’éviter qu’un individu malintentionné ne profite de l’occasion pour vérifier quels sont et où se trouvent les objets de valeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


neuf − = 7