« De toute façon, s’ils veulent voler, ils viennent quand même ! » Vrai ou faux ? – Partie 1

Quand on parle de systèmes de sécurité, de moyens de protection et d’alarmes, on entend souvent dire que, de toute façon, si les voleurs ciblent un objectif précis, ils parviennent tôt ou tard à commettre le vol. Mais cette affirmation correspond-elle à la vérité ou non ? Pour répondre, nous aurons besoin de 3 articles sur le blog.
Commençons par faire une comparaison.

Supposons que l’on assiste à un spectacle de cirque : l’équipe qui le monte se compose de nombreuses figures professionnelles, avec des compétences et des capacités différentes. À titre d’exemple, non exhaustif : il y a celui qui gère les entrées, celui qui passe parmi le public avec des boissons, celui qui interprète le clown, celui qui présente la soirée et celui qui se fait lancer en l’air et saisit les trapèzes suspendus dans le vide, en exécutant des évolutions.
Il est évident que la préparation spécifique des différentes personnes impliquées dans ces activités exige des efforts et du temps, dans une mesure différente selon la figure professionnelle.
Rechercher et former un remplaçant qui s’occupe du contrôle des entrées comporterait certainement un temps inférieur à la préparation requise (des années) pour un trapéziste.
Même en supposant qu’il y ait initialement le même nombre de candidats pour les deux professions, il est évident que durant le temps mis à former un seul acrobate, on peut obtenir un grand nombre de préposés aux entrées.


Pour cette raison, la recherche dans le monde du travail d’un acrobate de cirque serait beaucoup plus complexe que celle d’un préposé au contrôle des entrées.
Après ces quelques considérations simples et logiques, revenons maintenant au monde de la sécurité : de même qu’il est possible d’exécuter n’importe quelle évolution corporelle dans le vide en sautant d’un trapèze à un autre, il est également possible de violer n’importe quel système de sécurité. Pour cela, cependant, 4 éléments essentiels sont requis :

  • Connaissance spécifique de l’objet du vol et de son emplacement exact.
  • Outils d’effraction appropriés pour forcer ce que l’on veut dévaliser.
  • Compétence en termes d’outils et de systèmes de défense à forcer pour les attaquer efficacement.
  • Temps à consacrer au vol sans être dérangés.

Si ces 4 conditions coexistent, le titre donné à notre billet peut alors être considéré comme vrai. Autrement dit, il n’existe aucun système de sécurité, physique ou électronique, qui ne peut être neutralisé si les voleurs disposent de tous les éléments suivants : quoi voler, son emplacement, sa protection, les outils nécessaires pour s’en approprier et, outre cela, tout le temps nécessaire, sans que personne ne les dérange.

Dans le prochain billet, nous réexaminerons la façon dont on peut choisir les systèmes de sécurité à adopter afin de minimiser les possibilités que se créent les conditions ci-dessus de risque maximum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


deux + = 8