Est il vraimente avantageux d’économiser sur la sécurité

Les chaînes pour protéger un vélo, les coffres-forts pour garder les bijoux de famille ou les serrures pour protéger les accès d’une habitation sont des articles que l’on trouve sur le marché dans de nombreuses variantes et à des prix très différents. Souvent, en fonction de ce que l’on peut dépenser, on cherche un compromis entre les coûts et les avantages : s’il est vrai, en effet, que de tels achats résultent souvent d’un besoin de sécurité accrue, il est également vrai qu’il n’est pas toujours facile de déterminer le juste prix pour le degré de protection auquel on s’attend et, par conséquent, les articles achetés pour protéger nos biens ne fournissent parfois pas une défense adéquate. Voici donc que, même involontairement, vous courez le risque de vous retrouver dans une situation qui n’est pas vraiment souhaitée:

Définir « le juste prix » n’est pas toujours simple et si, par exemple, dans une quincaillerie, face à trois serrures apparemment similaires, mais de qualité et de prix différents, on ne sait pas laquelle choisir, il est probable que le choix tombe sur le milieu de gamme. Cependant, la vraie variable à prendre en considération avant d’acheter un article de sécurité devrait être : « Qu’est-ce que je veux défendre ? ». De fait, la valeur de l’objet qu’on veut protéger est corrélée à la valeur de la serrure de sécurité qu’on devra acheter.

La bonne proportion pour l’achat de produits de sécurité efficaces

Il existe en effet une sorte de proportion entre la valeur du bien à défendre et la valeur de l’article de sécurité qu’on utilise pour le faire. Sur la base de l’expérience pratique, il est possible d’estimer que la valeur de l’investissement de sécurité devrait représenter 5 à 8 % environ de la valeur du bien à sécuriser. En réalité, il s’agit d’un chiffre relativement bas si l’on considère la valeur totale à protéger, mais il est essentiel d’en tenir compte pour un achat efficace. Si on prend le temps de réfléchir un instant, pour bien défendre une habitation, on a besoin de grilles, d’alarmes et de serrures, de même que pour une voiture, on a besoin d’un antivol et d’une assurance. En additionnant tous les éléments, ces outils de défense devraient au moins atteindre l’investissement en termes de sécurité (5-8 %) mentionné plus haut. Si on pense, par exemple, à une voiture valant 20 000 € : il est peu probable qu’un bon antivol et une assurance appropriée vaillent moins de 1 000-1 500 €. De même, pour être correctement défendu, un appartement d’une valeur de 100 000 € devra être équipé de grilles et/ou de portails et/ou de portes blindées avec serrures de sécurité et/ou système d’alarme correspondants dont la valeur globale s’élèvera raisonnablement entre 5 000 et 8 000 €. Il convient de garder à l’esprit que la sécurité à bon marché n’existe pas ou, du moins, qu’il n’existe pas de solutions qui permettent réellement d’économiser. Nous dirions même plutôt le contraire. Disons, dans ce cas, qu’on veut défendre, par exemple, un vélo d’une valeur de 1 000 euros et que, pour cela, on achète une chaîne de basse qualité qui ne coûte que 15 € (en investissant dans la sécurité 1,5 % de la valeur de l’objet à défendre, soit bien en dessous des 50 € environ qui représenteraient le seuil correct précédemment recommandé).

Les conséquences non calculées des économies de sécurité

Dans quelle mesure est-il possible de se convaincre qu’une telle chaîne peut réellement empêcher un individu malintentionné de voler notre vélo ? Il vaudrait mieux se demander : on économise vraiment 35 € ou on met en danger un bien de 1 000 € ?

Disons que c’est le deuxième cas, que le vélo finit par être volé et que la chaîne reste par terre cassée en deux : on devra réinvestir dans un nouveau vélo et dans une nouvelle chaîne. Où sont passées les soi-disant « économies » ?

 VTT volé + VTT à racheter

VTT volé + VTT à racheter

 Première clôture achetée + nouvelle chaîne de sécurité à acheter


Première clôture achetée + nouvelle chaîne de sécurité à acheter

Solutions

À ce stade, si on achetait un nouveau vélo, on aurait deux possibilités : utiliser à nouveau une chaîne similaire à celle ayant échoué dans sa fonction de défense ou, tirant profit de l’erreur initiale, en acheter une de qualité supérieure qui offrira certainement une plus grande action de protection. Nous pensons que très peu de personnes choisiraient, à juste titre, de répéter l’erreur déjà commise.

Malheureusement, après avoir suivi la voie de la sécurité « low cost » théorique avec vol conséquent, tout choix ultérieur en termes d’investissement dans la sécurité ne pourra que tenir compte du dommage subi et d’une dépense globale bien supérieure au coût initial. Économiser dans la sécurité est donc une arme à double tranchant et, en optant pour un compromis à la baisse, on risque d’obtenir un résultat contraire à ce que l’on veut, à savoir, une diminution drastique des capacités de défense du produit de sécurité et une dépense conséquente qui augmente de façon exponentielle. Exactement ce que l’on voulait éviter.

Voici quelques liens utiles pour mieux comprendre les articles de qualité sur la sécurité:
5 bonnes raisons d’acheter un coffre-fort de qualité
Cadenas et cadenas : entre histoire, croyances et traditions : les «cadenas de l’amour».
Les caractéristiques du cylindre européen de qualité: la sécurité en pilules

Une réflexion au sujet de « Est il vraimente avantageux d’économiser sur la sécurité »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 9 = quinze