Prévenir les vols ? Les habitudes ne sont pas toutes utiles !

Quand on parle de systèmes de sécurité pour l’habitation, on entend toutes les mesures qui peuvent être prises pour protéger au mieux la maison contre les intrusions.
On peut parler de systèmes de verrouillage mécaniques ou électroniques, utilisés individuellement ou en combinaison, en faisant toujours attention à les exploiter au mieux.
Une idée est aussi largement répandue : à savoir, qu’en suivant les conseils sur la façon de prévenir les vols, ou en adoptant certaines solutions qui peuvent se trouver en ligne, également divulguées par les médias traditionnels, la sécurité générale augmente.
Quelles sont les indications les plus répandues à ce sujet ? Et pourquoi ne sont-elles pas toujours appropriées ?

Appliquer des panneaux d’avertissement à l’entrée

Les panneaux comme « attention au chien » ou « alarme active » peuvent perdre leur valeur de dissuasion et inciter un individu malintentionné à passer à l’acte s’ils ne correspondent pas à la vérité.
De fait, signaler qu’il faut faire attention au chien (sous-entendant que celui-ci peut devenir agressif), alors qu’il n’y a pas l’ombre d’un chien dans le jardin, peut même encourager un intrus à y pénétrer. Un voleur, surtout s’il s’agit d’un professionnel, est généralement attentif aux détails et peut penser, sur la base du chien qui n’existe pas, qu’un panneau déclarant que la zone est sous vidéosurveillance pourrait en fait ne pas l’être.

Cacher de l’argent ou des bijoux dans des endroits que l’on pense sûrs

Cacher de l’argent ou des bijoux dans les tiroirs de sous-vêtements de la chambre à coucher ou dans des pots à la cuisine n’empêchera pas les voleurs de les trouver. Ce sera même probablement là qu’ils iront chercher ! Les cachettes considérées comme les plus improbables sont souvent les plus « populaires » et, pour cette raison, les plus connues des voleurs.
Se doter d’un coffre-fort robuste et le cacher adéquatement contribuera en revanche à diminuer la probabilité de succès d’un vol.

Utiliser des coffrets pour objets de valeur, en plastique ou en métal, au lieu d’un coffre-fort

Le coffre-fort, à condition qu’il soit de qualité, est en fait le seul système de sécurité à exploiter si l’on est obligés de laisser des objets de valeur ou de l’argent liquide à la maison.
Le point important est de ne pas dire que l’on en possède un et de s’assurer qu’il est installé par un professionnel de confiance, qui n’en révélera l’existence à personne.
Ceux qui gardent habituellement des biens de valeur dans un coffret en plastique ou en tôle feraient bien de changer cette habitude car, généralement, les fermetures dont sont équipés les coffrets à bijoux peuvent être facilement forcées. Ils ne sont donc fonctionnels que pour ranger des colifichets.

Laisser les lumières ou la TV/radio allumées

La technique de laisser des lumières, la télévision et/ou la radio allumées dans la maison, afin de simuler une présence, peut être utile si on l’adopte pour de courtes périodes de temps. Mettre en scène la présence de quelqu’un à la maison est utile pour dissuader les voleurs de faire leur coup, mais c’est une astuce que l’on doit utiliser avec prudence.
Comme on le sait, en effet, les voleurs professionnels se « documentent » sur nos habitudes. Banalement, des lumières allumées toute la nuit au salon quand on n’est pas à la maison pourraient leur faire comprendre que la maison n’est réellement pas habitée pendant cette période, plutôt que de les détourner vers une autre victime potentielle.

Ne pas soigner l’extérieur de sa maison

Certains pourraient penser à tort que donner un aspect extérieur « peu soigné » à l’habitation fait croire qu’à l’intérieur il n’y aucun butin de valeur possible à voler.
Au contraire, un jardin bien tenu, une entrée décorée, peut-être avec un éclairage automatique, et la boîte aux lettres toujours vide, donne l’idée d’une maison habitée et régulièrement entretenue. La probabilité de croiser quelqu’un pendant une tentative de vol n’« incite » donc pas un voleur potentiel à « opérer ».

Conclusions

On adopte souvent des mesures soi-disant de sécurité « par ouï-dire », mais il est bon d’évaluer au cas par cas l’utilité et les possibles effets négatifs de ces solutions.
Dans ce billet, nous avons voulu vous montrer que certains conseils très répandus ont une double validité.
Nous vous suggérons donc, certes, de toujours prendre toutes les mesures possibles pour éviter des intrusions, mais toujours après avoir soigneusement évalué la situation et le contexte, pour ne pas obtenir l’effet inverse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− un = 3