Le meilleur moyen de protéger un rideau

Le rideau d’un magasin ou d’un garage peut être verrouillé de diverses façons : avec une ou plusieurs serrures pour rideaux, avec un cadenas pour rideaux ou avec un groupe de fixation.
Les serrures de première monte pour rideaux, comme celles des garages ou des box à voiture, sont généralement assez faibles du point de vue mécanique et donc facilement attaquables. Si des biens de valeur sont gardés à l’intérieur, par exemple la marchandise en vente dans un magasin, il est bon de les remplacer par des produits plus résistants.
Quelle est la meilleure solution ?

On peut essayer de remplacer les serrures de première monte par de robustes serrures blindées pour rideaux, comme la 8271  qui est équipée de pênes dormants épais, activés par la rotation de la clé à l’intérieur d’un demi-cylindre ou d’un cylindre double à profil européen. De cette façon, l’utilisateur peut choisir le cylindre qu’il préfère, qui est ensuite protégé avec la rosace de sûreté fournie en acier cémenté, dont la forme anti-arrachement et la platine rotative anti-perçage offrent une protection supplémentaire au cylindre.

Les serrures blindées pour rideaux remplacent celles de première monte, en augmentant la sécurité.

Les cadenas pour rideaux de bonne qualité, blindés ou monobloc, peuvent être très robustes, mais risquent de laisser découvert le point de fixation au sol, qui peut donc être attaqué, avec un pied-de-biche par exemple.

Les cadenas pour rideaux ont l'inconvénient de laisser découvert le point de fixation au sol.

Les cadenas pour rideaux ont l’inconvénient de laisser découvert le point de fixation au sol.

En revanche, les groupes de fixation pour rideaux ont l’avantage d’avoir un corps blindé qui protège efficacement le point de fixation au sol. C’est pourquoi ils représentent le système le plus efficace pour protéger un rideau.

Les groupes de fixation pour rideaux, comme le Viro Nouveau Condor de la photo, ont l'avantage d'avoir un corps blindé qui protège efficacement le point de fixation au sol.

Les groupes de fixation pour rideaux, comme le Viro Nouveau Condor de la photo, ont l’avantage d’avoir un corps blindé qui protège efficacement le point de fixation au sol.

Comme pour les cadenas, ici aussi, les facteurs qui déterminent la sécurité sont :

  • La qualité des matériaux, notamment du corps : les meilleurs groupes pour rideaux ont des corps monobloc en acier.
  • La présence d’une platine anti-perçage qui protège la serrure (Dans cette vidéo, on peut voir comment la platine protège efficacement la serrure contre les attaques d’une perceuse).
  • La possibilité de réaliser des systèmes de clés (à clé maîtresse, à clé unique, etc.), très utiles pour ceux qui doivent gérer plusieurs rideaux de magasins, entrepôts, garages, etc.
  • La poignée de l’axe de verrouillage avec point de rupture programmée contre l’arrachement, de façon à ce qu’une éventuelle attaque par force brute ne puisse pas endommager le mécanisme mais au maximum rompre, en un point de fabrication prédéterminé, la tête de l’axe de verrouillage.
  • Le profil de la clé de sécurité ou enregistré, qui protège contre toutes copies abusives.
  • La forme arrondie du corps pour empêcher que l’on puisse le serrer tout en cherchant à le forcer.
  • Le nombre des goupilles de la serrure (le Condor, par exemple, exploite jusqu’à 7 goupilles) qui déterminent le nombre de combinaisons possibles réalisables (plus de combinaisons possibles = plus de sécurité).- Certains groupes de fixation, comme le Nuovo Condor, permettent d’utiliser comme serrure un demi-cylindre à profil européen, remplaçable par une simple opération, ce qui permet de choisir le cylindre qui répond le mieux aux exigences spécifiques (par ex., avec la même clé que d’autres cylindres déjà utilisés).

Comme tous les autres dispositifs mécaniques de sécurité, l’efficacité d’un groupe de fixation dépend beaucoup de la façon dont il est installé et utilisé. En particulier, il est important de veiller à ce que l’espace entre le groupe de fixation et le sol ne permette pas l’introduction d’un outil (type pied-de-biche) utilisé pour faire levier et tenter d’arracher la broche de son logement.
Le mortier de ciment qui fixe la « cloche » (ainsi appelée pour sa forme caractéristique) au sol doit évidemment être de qualité ; à l’intérieur de la cloche, on attache en effet l’anneau mobile dans lequel passe l’axe de verrouillage du groupe de fixation quand celui-ci est fermé.

Introduction de l'anneau mobile dans la cloche cimentée au sol.

Introduction de l’anneau mobile dans la cloche cimentée au sol.

Fermeture de l'axe de verrouillage du groupe de fixation (dans la photo, un Viro Nouveau Condor) sur l'anneau mobile introduit dans la cloche cimentée au sol.

Fermeture de l’axe de verrouillage du groupe de fixation (dans la photo, un Viro Nouveau Condor) sur l’anneau mobile introduit dans la cloche cimentée au sol.

Pour voir l’installation et le fonctionnement d’un groupe de fixation, vous pouvez regarder cette vidéo : Installation du groupe de fixation
Sur le site Viro, vous trouverez le catalogue des groupes de fixation Viro qui satisfont tous aux exigences de qualité que nous venons de voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


trois − 2 =