Les bloque-disques : connaître leurs avantages et leurs inconvénients pour les utiliser au mieux

Dans le billet précédent, nous vous avons parlé de la façon de choisir une chaîne de qualité pour protéger vos deux-roues. Quand il s’agit de motos ou de scooters, un système de verrouillage cadenas + chaîne peut ne pas être suffisant et, pour dormir plus tranquillement, il peut être utile de l’intégrer avec une protection supplémentaire, comme un bloque-disque.
Les bloque-disques sont un antivol très utilisés sur les scooters et les motos car ils sont très pratiques : rapides à mettre et à enlever, ils ne prennent pas trop de place et ne sont pas très lourds. Les bloque-disques ont cependant certaines limites de sécurité qu’il est important de connaître, notamment pour pouvoir les utiliser au mieux.

Les avantages

Les bloque-disques sont relativement légers, compacts, rapides à appliquer et à retirer. En un mot, ils sont très pratiques. Les meilleurs produits se caractérisent aussi par une résistance mécanique élevée et par des serrures sûres.
Le bloque-disque Viro New Hardened, par exemple, a un corps monolithique réalisé en acier cémenté, trempé, cuivré, nickelé et chromé. L’axe de verrouillage, qui peut avoir jusqu’à 14 mm de diamètre, est fabriqué dans le même matériau. C’est donc un antivol particulièrement résistant aux attaques avec marteaux, leviers et outils de sciage. Du point de vue de la serrure, il possède un barillet en acier inoxydable à 6 disques, difficile à ouvrir par crochetage et à l’abri du key bumping.

Le bloque-disque Viro New Hardened est extrêmement résistant car il est entièrement réalisé en acier.

En plus de la protection mécanique, les bloque-disques peuvent aussi offrir une protection électronique supplémentaire. Les bloque-disques avec sirène, comme le Viro Sonar ou le Viro Echo, émettent une alarme sonore en cas de tentative de vol. Les produits les plus évolués, comme le Viro Sonar, permettent même de recevoir sur le téléphone portable les notifications d’alarme et la position de la moto volée, en s’interfaçant avec l’antivol satellitaire Viro MAS.

Les limites

Comme toujours, le premier facteur essentiel est le choix d’un produit de qualité. De fait, les bloque-disques ultra-économiques ont un corps réalisé avec des alliages légers vraiment peu résistants, qui se cassent facilement avec des leviers ou des marteaux, et des serrures facilement attaquables, comme les serrures tubulaires.

Les bloque-disques bon marché ont des corps fragiles et des serrures peu sûres.

Les bloque-disques bon marché ont des corps fragiles et des serrures peu sûres.

Le vrai risque des bloque-disques – indépendamment de la qualité – est qu’ils peuvent être déjoués dans de nombreux modèles en dévissant le disque de la roue, afin que celle-ci puisse tourner même si le bloque-disque est encore en place. La facilité avec laquelle on peut déjouer le bloque-disque dépend donc de la difficulté avec laquelle on peut séparer le disque de la roue. Dans les cas les plus simples, il suffit de dévisser quelques vis : une opération qui nécessite quelques secondes, en utilisant une visseuse à pile.

Comment les utiliser au mieux

Les disques des roues arrière étant généralement plus difficiles à démonter, il convient donc d’utiliser le bloque-disque sur la roue arrière.

Pour éviter qu’un voleur potentiel déjoue le bloque-disque en dévissant le disque de frein, mieux vaut encore utiliser un bloque-disque pour chaque disque. Dans ce cas, pour les neutraliser, il faudrait priver la moto ou le scooter de la possibilité de freiner, rendant donc leur conduite essentiellement impossible. Il y aurait toujours la possibilité de charger le véhicule sur un fourgon, mais ceci est vrai pour toutes les solutions qui n’assujettissent pas le véhicule à un point fixe (c’est pourquoi la meilleure sécurité est obtenue en utilisant à la fois un bloque-disque de qualité et un bon cadenas associé à une chaîne robuste qui permet d’attacher la moto à un point fixe tel qu’un poteau ou un râtelier).
Pour éviter les chutes accidentelles et des dommages au système de freinage, comme dans cette vidéo, il est bon d’utiliser un câble « reminder » qui relie le bloque-disque au guidon, afin de se rappeler d’enlever l’antivol avant de partir. Ces câbles ont généralement une couleur vive, afin d’en maximiser la visibilité, et ont une forme en spirale, afin de pouvoir les enrouler sur eux-mêmes pour les stocker.

Le câble « reminder » rappelle qu'il faut enlever le bloque-disque avant de partir. Dans le cas contraire, la chute est presque certaine !

Le câble « reminder » rappelle qu’il faut enlever le bloque-disque avant de partir. Dans le cas contraire, la chute est presque certaine !

Il s’agit bien entendu d’une précaution qui concerne surtout ceux qui ont acheté un bon bloque-disque. Les bloque-disques de mauvaise qualité sont en effet si fragiles qu’en général, si vous partez en oubliant de les enlever, ils se cassent en deux !

Regardez le catalogue des bloque-disques Viro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 6 = deux