Que sont le crochetage et le key bumping ?

Les « vols et vols à main armée » sont un sujet malheureusement toujours très actuel et très débattu.
Récemment, nous avons présenté le Viro Palladium, cylindre de haute sécurité, capable de contrer non seulement les attaques par force brute, mais aussi les ouvertures avec adresse.
Voyons en détail en quoi consistent les techniques d’ouverture avec adresse appelées crochetage et key bumping, pas si nouvelles, mais encore assez peu connues du grand public, bien que très utilisées par les voleurs, en particulier les professionnels.

La technique du crochetage

Le crochetage consiste à aligner manuellement les goupilles à l’intérieur du cylindre, comme cela aurait lieu en introduisant la clé, en se servant d’un crochet tout en maintenant le barillet en rotation au moyen du « tendeur ». Dès que l’alignement est obtenu, on peut tourner le barillet et ouvrir la serrure.
Si la serrure est à double panneton, et non à goupilles, il existe un outil spécial, appelé un peu improprement « crochet bulgare » ou plus correctement « clé molle », qui permet de reconstruire le profil de la clé d’une serrure à double panneton sans avoir la clé originale et sans démonter la serrure.

Plus le nombre de goupilles est élevé, plus il est difficile d’aligner correctement toutes les goupilles avec le crochet.

Plus le nombre de goupilles est élevé, plus il est difficile d’aligner correctement toutes les goupilles avec le crochet.

Le nombre de goupilles d’un cylindre est crucial pour diminuer les chances de succès du crochetage. En effet, plus le nombre de goupilles est élevé, plus le cylindre est difficile à ouvrir avec adresse étant donné que l’on doit aligner les goupilles à la perfection, une à une, pour que la serrure se déclenche. De plus, la forme des contre-goupilles peut être étudiée afin de contrecarrer l’action du crochet. Les cadenas et les cylindres Viro « made in Italy » utilisent par exemple des contre-goupilles « en champignon » (avec la tête et la base plus grandes que le corps cylindrique) qui, sous la poussée du crochet, ont tendance à se coincer entre le corps et le barillet du cylindre, ce qui rend le crochetage particulièrement difficile.

La rangée du haut montre les goupilles ; la rangée centrale, les contre-goupilles traditionnelles à profil cylindrique ; et la rangée du bas, diverses contre-goupilles à profils anti-crochetage.

La rangée du haut montre les goupilles ; la rangée centrale, les contre-goupilles traditionnelles à profil cylindrique ; et la rangée du bas, diverses contre-goupilles à profils anti-crochetage.

La technique du Key bumping

La technique du key bumping, au lieu d’aligner les goupilles une à une, comme dans le crochetage, consiste à faire rentrer toutes les contre-goupilles simultanément afin de libérer pour une fraction de seconde la rotation du barillet dans le cylindre. Cette technique nécessite l’utilisation d’une clé « spéciale », appelée « clé à frapper » (« bump key »), qui est spécialement modifiée pour le type de serrure à ouvrir à partir d’une clé brute spécifique.
La clé à frapper est introduite dans le cylindre, tournée en tension, puis frappée avec un petit marteau pour que les dents (ou rainures) de la clé transfèrent la force d’impact aux goupilles, lesquelles transfèrent à leur tour le mouvement aux contre-goupilles qui, par réaction, vainquent la tension des ressorts et sautent en arrière. Quand les contre-goupilles se trouvent à un moment donné au-delà de la ligne d’ouverture, il est possible de tourner la clé et d’ouvrir la serrure d’un tour. La procédure est éventuellement répétée pour tous les autres tours de clé.
Dans le cas malheureux où l’on a subi un vol commis par des voleurs spécialisés dans la pratique de ces techniques d’adresse, il est également difficile de prouver, à l’assurance par exemple, qu’on en a été victimes car ces méthodes ne laissent pas de signes d’effraction évidents.

Le nouveau cylindre haute sécurité Viro Palladium a plusieurs éléments mobiles placés sur des plans autres que celui des goupilles, afin de rendre le crochetage particulièrement difficile.

Le nouveau cylindre haute sécurité Viro Palladium a plusieurs éléments mobiles placés sur des plans autres que celui des goupilles, afin de rendre le crochetage particulièrement difficile.

Conclusions

Même si elles peuvent sembler un « jeu d’enfants », ces techniques nécessitent une certaine habileté et beaucoup de pratique, ce qui explique pourquoi elles sont utilisées presque uniquement par les « voleurs professionnels ».

Des contre-mesures appropriées permettent cependant de les contrer.
Le crochetage, par exemple, tire parti des petites imprécisions et des tolérances d’usinage des cylindres pour « trouver » la bonne position des goupilles et les aligner. Il est donc conseillé de toujours choisir des produits de qualité, de marques fiables, qui garantissent un usinage mécanique précis.
Par ailleurs, le fait d’avoir des goupilles disposées sur des plans différents, comme dans le cadenas cylindrique Viro ou dans les cylindres Viro Palladium, permet de contrer efficacement le key bumping et rend également plus difficile le crochetage, car les éléments à aligner sont multipliés et il est particulièrement difficile d’aligner les goupilles sur un plan tout en maintenant alignées les autres goupilles situées sur les autres plans.
En ce qui concerne les techniques d’ouverture avec « crochet bulgare » sur les serrures à double panneton, il est conseillé de transformer sa serrure en une serrure d’un nouveau type, qui précise bien les protections dont elle est équipée, ou de changer le type de serrure, en privilégiant les serrures conçues pour cylindre européen, qui devra elle aussi être choisie sur la base des caractéristiques de sécurité.

Consultez toutes les caractéristiques techniques du Viro Palladium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 5 = un