VÉLO ÉLECTRIQUE OU À PÉDALAGE ASSISTÉ ?

VÉLO ÉLECTRIQUE OU À PÉDALAGE ASSISTÉ ?

Les e-bikes sont le moyen de transport écologique de l’année et pourraient devenir, dans un avenir pas trop lointain, post-coronavirus, l’un des moyens de transport les plus appréciés dans les grandes villes.

Mais qu’est-ce qui distingue vraiment un e-bike d’une voiture ou d’un moyen de transport public ? Pourquoi ne pas acheter un scooter ou plus simplement un vélo traditionnel ?

E-bike, vélo électrique, vélo à pédalage assisté ou pédélec ?

Avant d’aller plus loin, il convient d’apporter une petite précision. Très souvent, les termes « vélo électrique », « e-bike » et « vélo à pédalage assisté » sont utilisés de manière interchangeable, ce qui entraîne une certaine confusion.

En réalité, il est important de faire attention au terme utilisé, car la loi qui régit ces véhicules varie selon la catégorie à laquelle ils appartiennent.

« E-bike », « vélo à pédalage assisté » ou « pédélec » sont synonymes et désignent le même moyen de transport. Dans un contexte européen, ils peuvent également prendre le nom de « EPAC – Electric Pedal Assisted Cycle » (cycle à assistance électrique). L’article 50 du code de la route italien et la directive européenne 2002/24 identifient ce type de véhicule dans la catégorie des « vélocipèdes », au même titre que les vélos traditionnels. Il s’agit de véhicules à deux roues équipés « d’un moteur électrique auxiliaire d’une puissance nominale de 0,25 kW dont l’alimentation est progressivement réduite et finalement coupée lorsque le véhicule atteint 25 km/h ou avant si le cycliste cesse de pédaler ». 

En revanche, le vélo électrique, également appelé « speed pedelec », entre dans la catégorie des cyclomoteurs. Dans ce cas, le moteur électrique dont il est équipé ne sert pas seulement à fournir une aide ou une poussée, mais à se substituer complètement au pédalage si nécessaire. En tant que cyclomoteur, ce véhicule ne relève pas des directives susmentionnées (pour les personnes intéressées, nous suggérons de se renseigner sur les règles régissant l’utilisation de ce véhicule). Le moteur électrique auxiliaire de puissance nominale varie de 1 kW à 4 kW pour atteindre une vitesse maximale de 45 km/h.

Dans cette série d’articles, nous nous concentrerons sur la catégorie des vélocipèdes, celle des e-bikes. Nous verrons leurs nombreux avantages, les différents modèles de vélos électriques et la meilleure façon de les protéger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− trois = 3