Chaînes de Vélo

Q&R : Les 3 points forts des chaînes de vélo… que (peut-être) vous ne connaissez pas !

Nous voici de retour avec la série Q&R (Questions et Réponses) consacrée à la découverte de petits détails sur la sécurité qui peuvent parfois passer inaperçus. 

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui distingue une chaîne de vélo de qualité d’une chaîne d’usage courant ? Très souvent, on se concentre sur l’épaisseur et la longueur de la chaîne, en négligeant d’autres détails moins connus mais tout aussi importants.  

Voyons voir lesquels !

Q1. DIMENSION DES MAILLONS ET EXTRÉMITÉ DE LA CHAÎNE : quelle est l’incidence de la forme ?

Eurothor Viro avec Extrémité à Boucle
Eurothor avec chaîne avec extrémité à boucle et taille des maillons

R1. Tout en ayant la même longueur totale et le même diamètre, 2 chaînes peuvent être constituées soit d’un grand nombre de maillons avec une lumière interne (espace libre entre maillon et maillon) réduite, soit d’un plus petit nombre de maillons, plus allongés. Un plus petit nombre de maillons se traduit par l’utilisation de moins de matériaux et par moins d’usinages (par exemple, moins de soudures) et ces chaînes ont donc généralement un coût de production et un prix de vente plus bas. Mais cette économie implique une sécurité moindre. En effet, une chaîne composée d’un plus grand nombre de maillons, rapprochés entre eux et avec une lumière interne plus petite – le type de matériaux et les traitements thermique/chimiques utilisés étant les mêmes – offrira une meilleure résistance au cisaillage, car elle empêchera l’insertion des lames des pinces coupantes de plus grande taille dans les espaces libres réduits des maillons. 

longs anneaux chaîne
A gauche un produit importé avec de longs anneaux, à droite un produit Viro avec des anneaux à espace réduit.

En outre, avec l’extrémité (celle qui ferme l’axe de verrouillage du cadenas) de type traditionnel, le voleur aura moins de difficultés à insérer des outils d’effraction (leviers ou tenailles) et à casser le dernier maillon de la chaîne, surtout si le matériau est de mauvaise qualité, si l’épaisseur du maillon n’est pas suffisante ou si la chaîne n’a pas été cémentée et trempée. En revanche, dans l’extrémité à boucle (également appelée « à double boucle »), l’un des deux derniers maillons est plus long pour loger l’autre maillon à l’intérieur et fermer le cadenas. Ce dernier type permet donc de protéger l’axe de verrouillage du cadenas (qui est couvert et protégé par les deux maillons) et de ne pas laisser d’espaces libres inutiles où insérer de possibles outils d’effraction.

Q2. GAINE EXTÉRIEURE DE CHAÎNE : mieux en plastique ou en tissu synthétique ?

GAINE EXTÉRIEURE DE CHAÎNE: mieux en plastique ou en tissu synthétique ?
Supermorso Viro avec chaîne made in Italy

R2. Il est courant de croire que la gaine extérieure a pour seule fonction d’empêcher les frottements et l’endommagement de la chaîne ; c’est certes l’une de ses principales fonctions, mais ce n’est pas la seule. Si l’on considère qu’avant de pouvoir accéder à la chaîne, il faudra couper la gaine et que le temps d’effraction sera prolongé, on peut en déduire qu’outre une fonction esthétique, la gaine extérieure a également une fonction de protection. Cela explique l’importance du choix des matériaux : si le revêtement en plastique, précisément en raison de la rigidité qu’il confère à la chaîne, se coupe facilement, les gaines en matière synthétique (surtout si très souple et résistante, comme le tissu de nylon) résistent mieux au cisaillage, ce qui entrave l’action des pinces coupantes et contribue à ralentir les voleurs potentiels.

GAINE DE CHAÎNE enroulée
Totem Viro avec chaîne enroulée

Par ailleurs, ce type de revêtement confère aux chaînes une flexibilité non comparable à celle des chaînes revêtues de gaines en plastique, ce qui permet de les replier facilement.

Q3. MAILLONS DE LA CHAÎNE : avec profil à section ronde, semi-carrée ou hexagonale ?

Section des Maillons
Section des maillons

R3. C’est un paramètre qui peut être facilement évalué à l’œil nu, même si son importance n’est pas aussi intuitive que pour les dimensions : si l’on connaît en effet l’importance de l’épaisseur des maillons, on sait moins que leur profil peut aussi être pertinent lors d’une tentative d’effraction. Alors que les profils à section ronde peuvent être plus facilement coupés par les cisailles disponibles dans le commerce (fabriquées, précisément, pour couper des sections rondes), comme celles des grillages soudés électriquement et des chaînes ordinaires, les profils à section semi-carrée (comme le Supermorso avec chaîne Viro) ou hexagonale (comme l’Eurothor avec chaîne Viro) sont plus difficiles à attaquer. 

Avant l’achat, il est donc important de vérifier non seulement la longueur et l’épaisseur de la chaîne, mais aussi le profil des maillons, le matériau du revêtement extérieur et l’extrémité de la chaîne.

Lisez aussi :
>> Q&R: 4 curiosités sur les cadenas que (peut-être) vous ne connaissez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 × = vingt sept