Comment reconnaître un cylindre européen de haute sécurité ?

À première vue, les cylindres à profil européen sont tous très similaires. La forme extérieure du corps est en effet sensiblement la même pour tous les cylindres.

Les dimensions extérieures du corps sont les mêmes pour tous les cylindres à profil européen ; les différences sont à l'intérieur !

Les dimensions extérieures du corps sont les mêmes pour tous les cylindres à profil européen ; les différences sont à l’intérieur !

Mais c’est à l’intérieur que se cachent les détails qui distinguent un cylindre de qualité, en mesure d’offrir sécurité et fiabilité dans le temps, d’un cylindre médiocre.

Dans la pratique, un cylindre peut être ouvert illicitement de 3 façons :

  • en le cassant, en l’extrayant ou en le rabattant à l’intérieur par force
  • en l’ouvrant avec adresse
  • en l’ouvrant avec une copie abusive de la clé

Pour offrir une sécurité élevée, un cylindre doit donc être capable de contrer efficacement tous les types d’attaque.

Cet article est le premier d’une série où nous essaierons d’approfondir les caractéristiques qu’un cylindre doit avoir pour résister au mieux à ces attaques.

Les caractéristiques qui empêchent les ouvertures par force brute – première partie

Les attaques par force brute constituent la méthode qui est de loin la plus utilisée dans les effractions (27 % des cas selon l’ISTAT, l’institut national de statistique italien) car elles ne nécessitent pas de grandes compétences techniques, d’adresse particulière ou d’outils raffinés. La première caractéristique d’un cylindre de haute sécurité est donc être capable de résister le plus possible à ce type d’attaques.

Un cylindre peut être attaqué par la force essentiellement de deux façons :

  • En le perçant au niveau du corps pour abaisser les broches (goupilles et contre-goupilles) qui sortent ainsi de leur logement et laissent le barillet libre de tourner.
  • En le perçant au niveau du barillet (rotor) pour faire sortir les broches, poussées par les ressorts, par en haut ou simplement pour introduire des outils permettant de l’extraire. Dans les deux cas, l’objectif est d’avoir libre accès au panneton (ou cliquet) du cylindre qui commande le mouvement de la serrure (afin de pouvoir le tourner et ouvrir), ou d’atteindre directement le mécanisme de la serrure pour l’actionner.
  • En le cassant, en l’extrayant et/ou en le rabattant à l’intérieur avec violence. Un cylindre peut être arraché de son logement de diverses manières, l’objectif étant toujours d’accéder à la serrure pour pouvoir l’ouvrir librement.

Pour résister aux tentatives d’ouverture par force brute, un cylindre doit donc posséder des renforts anti-perçage et des renforts anti-arrachement.

Renforts anti-perçage

Pour contrer l’action de la mèche de la perceuse, les cylindres de haute sécurité ont des renforts spéciaux – réalisés avec des matériaux résistant à la perforation – sur le corps et sur le rotor. En général, il s’agit de broches supplémentaires, mais les goupilles elles-mêmes peuvent jouer ce rôle.

Le cylindre de haute sécurité Viro Palladium. Les broches anti-perçage prévues dans le corps sont mises en évidence en rouge ; la broche anti-perçage prévue dans le barillet est mise en évidence en vert. Dans ce cas, les goupilles et les contre-goupilles (mises en évidence en noir) ont elles aussi une fonction anti-perçage, étant donné qu'elles sont réalisées en acier inoxydable AISI 420C trempé.

Le cylindre de haute sécurité Viro Palladium. Les broches anti-perçage prévues dans le corps sont mises en évidence en rouge ; la broche anti-perçage prévue dans le barillet est mise en évidence en vert. Dans ce cas, les goupilles et les contre-goupilles (mises en évidence en noir) ont elles aussi une fonction anti-perçage, étant donné qu’elles sont réalisées en acier inoxydable AISI 420C trempé.

Pour défendre encore le cylindre contre le perçage, il est conseillé de le protéger avec une rosace de sûreté (ou bouclier de protection), qui, hormis le fait d’entraver le perçage avec sa propre structure, peut loger une platine anti-perçage rotative, protection plus efficace encore que les broches fixes.

Une rosace de sûreté protège le cylindre contre les tentatives de perçage, tant sur le corps (grâce à sa structure) que sur le barillet (grâce à une platine anti-perçage rotative).

Une rosace de sûreté protège le cylindre contre les tentatives de perçage, tant sur le corps (grâce à sa structure) que sur le barillet (grâce à une platine anti-perçage rotative).

Renfort anti-arrachement

Si on observe de côté un cylindre européen, on remarque que le corps, au niveau du panneton, est sectionné, pour permettre la rotation du panneton lui-même, et qu’il y a, sous le panneton, un trou fileté où passe la vis de fixation du cylindre à l’intérieur de la serrure.

Un cylindre européen : la flèche indique le point qui est structurellement le plus faible.

Un cylindre européen : la flèche indique le point qui est structurellement le plus faible.

Étant plus mince, la partie du corps située sous le panneton est un point faible intrinsèque de la forme standard du cylindre européen. Et les voleurs peuvent exploiter ce point pour essayer de casser en deux le cylindre, afin d’extraire la moitié extérieure et de rabattre à l’intérieur l’autre moitié pour tenter d’accéder librement à la serrure.

Pour contrer cette attaque, la première précaution à prendre est de monter le cylindre avec la face extérieure au ras de la porte. Les éventuelles saillies peuvent en effet être exploitées par les voleurs pour frapper le cylindre avec un marteau et un burin ou pour l’enserrer avec des outils afin de l’arracher ou de le casser.

Les cylindres de haute sécurité offrent toutefois une protection supplémentaire, fournie par un renfort anti-arrachement qui rend le cylindre plus difficile à casser et, surtout, même si on réussit à le casser, qui empêche de séparer les deux parties.

La ligne en tirets montre un type de renfort anti-arrachement utilisé sur différents cylindres Viro. Il s'agit d'une barre en acier inoxydable AISI 304 en forme de U qui entrave les tentatives de casser le cylindre et tend à maintenir unies les deux moitiés même si, hypothèse malheureuse, le cylindre a été cassé.

La ligne en tirets montre un type de renfort anti-arrachement utilisé sur différents cylindres Viro. Il s’agit d’une barre en acier inoxydable AISI 304 en forme de U qui entrave les tentatives de casser le cylindre et tend à maintenir unies les deux moitiés même si, hypothèse malheureuse, le cylindre a été cassé.

Au centre du cylindre, on peut voir le renfort anti-arrachement en acier.

Au centre du cylindre, on peut voir le renfort anti-arrachement en acier.

En outre, pour éviter que la vis de fixation soit la seule résistance aux tentatives de rabat par force du cylindre à l’intérieur, il est bon que le panneton soit anti-extraction, c’est-à-dire qu’en position de repos (quand la clé n’est pas introduite dans le cylindre), le panneton dépasse du corps du cylindre (de 30° par exemple, comme dans les cylindres à panneton DIN).

Dans le cylindre de haute sécurité Viro Palladium, le panneton (indiqué par la flèche) est un panneton DIN anti-extraction, et le renfort anti-arrachement est constitué par une robuste barre en acier inoxydable AISI 304 (mise en évidence en bleu dans la partie inférieure du dessin) de 6 mm de diamètre, qui traverse une grande partie du corps du cylindre.

Dans le cylindre de haute sécurité Viro Palladium, le panneton (indiqué par la flèche) est un panneton DIN anti-extraction, et le renfort anti-arrachement est constitué par une robuste barre en acier inoxydable AISI 304 (mise en évidence en bleu dans la partie inférieure du dessin) de 6 mm de diamètre, qui traverse une grande partie du corps du cylindre.

Grâce à sa forme en tronc de cône, une rosace de sûreté peut elle aussi offrir une protection supplémentaire très efficace contre les tentatives d’extraction et d’arrachement. Son installation est d’ailleurs toujours recommandée quand on recherche une sécurité optimale.

Conclusions

Dans les prochains articles, nous verrons d’autres caractéristiques que doit avoir un cylindre pour pouvoir résister à différents types d’attaque. Sur la base de cette première analyse, on peut toutefois constater qu’il existe, malgré la forme extérieure standard du cylindre profilé, une extraordinaire variété de cylindres à profil européen ayant des caractéristiques différentes qui répondent à des exigences différentes. Par exemple, sur les portes intérieures et, plus généralement, quand une sécurité élevée n’est pas demandée, on peut utiliser des modèles simples et fiables. Par contre, quand une sécurité élevée est demandée, comme sur les portes avec accès de l’extérieur, il est important de choisir des articles ayant les caractéristiques appropriées pour résister le plus efficacement possible aux éventuelles attaques.

Regardez les caractéristiques des nouveaux cylindres de haute sécurité Viro Palladium

Regardez la vidéo de présentation du cylindre de haute sécurité Viro Palladium

2 réflexions au sujet de « Comment reconnaître un cylindre européen de haute sécurité ? »

  1. Changement serrure paris

    Bonjour
    Je vous remercie pour cet article plus que complet. J’ai cependant une question quant à la pertinence des gâches électrique vis à vis de cette manuelles. Le niveau de sécurité est-il supérieur ou est-ce simplement une question de praticité ?
    Merci pour votre retour !
    A bientôt 🙂

    Répondre
    1. calessandrini

      Bonjour,

      Ca dépend de quelles serrures on compare: au cas d’une serrure à appliquer normale par rapport à une serrure électrique le niveau de sécurité est le même, il s’agit donc d’une question de comodité. Si, par contre, on compare une serrure normale à une serrure à pêne dormant rotatif la deuxième sera absolument plus sûre, en étant plus résistante. Ca depend donc du type de produit et de sa construction.

      Cordialement.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


neuf + = 13