Voici l’armoire de sécurité porte-fusils qui permet aux chasseurs de dormir tranquilles.

L’automne est traditionnellement la saison de la chasse et beaucoup préparent déjà leurs fusils et carabines. Toutefois, pour ne pas courir de risques inutiles, il faut toujours manipuler les armes dans des conditions de sécurité maximale.
Un problème particulièrement délicat est celui de la garde des fusils lorsque ceux-ci ne sont pas utilisés. Il faut en effet empêcher qu’ils ne tombent entre les mains de personnes malintentionnées ou, simplement, de personnes incapables de les gérer comme les enfants.

L’armoire de sécurité porte-fusils « Diario di caccia » Viro permet aux chasseurs de dormir tranquilles car elle est construite afin d’offrir des garanties de sécurité maximales pour que les armes soient utilisées uniquement par les personnes autorisées.

sécurité porte-fusils Viro

Une sécurité électronique au plus haut niveau

L’armoire de sécurité « Diario di caccia » Viro est équipée d’une serrure à combinaison électronique évoluée qui élimine complètement la nécessité de devoir trouver une cachette sûre pour la clé, éliminant ainsi le risque de la perdre ou de se la faire voler.

 

Le panneau de commande de l'armoire de sécurité porte-fusils à combinaison électronique « Diario di caccia » Viro.

Le panneau de commande de l’armoire de sécurité porte-fusils à combinaison électronique « Diario di caccia » Viro.

La présence de l’électronique est un facteur de sécurité, mais aussi de commodité. Elle fournit en effet de nombreuses fonctionnalités avancées ainsi que les archives historiques des 50 dernières opérations effectuées.

Une grande qualité de construction

Par rapport à d’autres armoires, l’efficacité de l’armoire porte-fusils « Diario di caccia » est due à de nombreux facteurs, qui ne sont pas toujours visibles. Beaucoup d’armoires électroniques ont, par exemple, un point faible au niveau de l’afficheur ou derrière le clavier, d’où le risque d’ouverture abusive au moyen d’outils d’effraction. L’afficheur de l’armoire « Diario di caccia » Viro a quant à lui une protection arrière anti-défoncement, précisément pour contrer ce type d’attaques.

Autre possible point faible des armoires avec serrure électronique : l’électro-aimant qui commande l’ouverture de la serrure.De fait, si on parvient à percer la porte au niveau d’un électro-aimant dépourvu de protection, on peut le désenclencher pour ouvrir l’armoire. Pour cette raison, l’électro-aimant de l’armoire Viro est protégé par une plaque spéciale en acier.

Même la carte électronique a été soigneusement conçue pour la protéger contre les tentatives de manipulation par décharges à haute tension et contre les dommages pouvant résulter d’une inversion accidentelle de la polarité des piles.

L’armoire est enfin équipée d’une mémoire non-volatile. Ainsi, même sans piles ou avec des piles déchargées, ni les codes d’ouverture ni les données mémorisées ne sont perdus.

Une mécanique entièrement en acier

Hormis l’électronique raffinée, l’armoire « Diario di caccia » Viro se différencie de tant d’autres armoires portes-fusils en ce que tous les composants intérieurs sont entièrement réalisés en acier, sans pièces en plastique, afin d’assurer résistance et durabilité dans le temps.

Il va sans dire que les composants extérieurs exploitent eux aussi la résistance de l’acier :

  • Lacaisse est réalisée en acier de 1,5 mm d’épaisseur et la paroi arrière est munie de trous d’ancrage au mur, exactement comme les coffres-forts.
  • Laporte, de près de 3 mm d’épaisseur, est réalisée en acier et vient en butée sur 3 côtés pour contraster efficacement les tentatives de défoncement. Le côté des charnières, qui est l’un des points les plus fréquemment attaqués, est protégé contre l’arrachement.
  • Les charnières sont en acier et ont un diamètre de 14 mm avec des broches de 7 mm, elles aussi en acier.
  • La serrure commande4 pênes rotatifs anti-sciage en acier, 2 horizontaux et 2 verticaux, pour contraster le défoncement et l’arrachement de la porte.

La qualité de construction de l’armoire Viro se remarque aussi dans nombre d’autres petits détails, comme la poignée avec revêtement ABS antidérapant et âme intérieure en acier, réalisée avec point de rupture programmé, de sorte que si l’on essaie de forcer la poignée, celle-ci se casse en un point précis, sans laisser de prises ou de trous attaquables au moyen d’outils d’effraction. Ou comme le cylindre de la serrure d’urgence, qui est protégé par une plaque spéciale anti-perçage.

 

Détail des deux pênes horizontaux et de la poignée.

Détail des deux pênes horizontaux et de la poignée.

Conclusions

Pour que l’utilisation des armes soit uniquement un plaisir, il est conseillé de les ranger dans une vraie armoire de sécurité, avec le plus de services et de protections supplémentaires possibles, comme dans le cas de l’armoire « Diario di caccia » Viro. On réduit ainsi au minimum le risque que les armes ne tombent entre de mauvaises mains.

Regardez les caractéristiques techniques de l’armoire de sécurité « Diario di caccia »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 × = trente deux