La sécurité à l’ère du numérique : le vol d’identité

Quand on parle de vols et de prévention, on pense tout de suite à comment protéger son habitation et ses biens, on vérifie si la porte d’entrée et les autres accès à l’appartement sont sûrs, etc. Toutefois, à l’ère du numérique, le concept de vol ne se réduit pas seulement à l’idée d’effraction ou de violation physique de systèmes de verrouillage, mais s’étend à d’autres domaines, tout autant à risque, notamment le domaine informatique.
Ces dernières années, l’un des crimes informatiques les plus répandus est le vol d’identité : de quoi s’agit-il ?

« Le vol de l’identité ou l’utilisation abusive d’une identité est un crime qui peut entraîner des conséquences graves tant du point de vue émotionnel que financier. Il est prioritaire de protéger au mieux ses informations personnelles et d’agir immédiatement si l’on est victime d’un vol d’identité afin de minimiser les dommages. »

(source : Ministère de la Défense)

Malheureusement, la société actuelle ne réalise pas encore pleinement que ce genre de crimes peut causer des dommages très graves et sous-estime le fait que la divulgation non nécessaire de données personnelles sur Internet peut comporter beaucoup de risques. À l’inverse, les voleurs informatiques sont bien conscients de l’énorme avantage qu’il y a à voler des données personnelles. Celles-ci permettent en effet d’accéder aux comptes de messagerie électronique ou de réseau social, aux comptes courants et aux cartes de crédit. Si les individus malintentionnés parviennent à dérober des données sensibles, ils se font passer pour la personne en question et commettent des fraudes. Comment y parviennent-ils ? Surtout à travers le piratage de systèmes d’entreprises qui conservent des informations sur leurs clients, ou sur leurs employés, dans des bases de données qui ne sont pas adéquatement protégées. Mais pas seulement. Comme on l’a dit, la divulgation spontanée de données sensibles sans s’assurer de la sécurité du site concerné est elle aussi dangereuse.

Comment savoir si l’on est victime d’un vol d’identité ?

« Le vol d’identité est en passe d’atteindre des niveaux jamais vus. Les chiffres sont impressionnants : près de 500 attaques de piratage ont lieu chaque jour au Royaume-Uni ; en Italie, 26 100 fraudes ont été détectées en 2016, soit une augmentation par rapport aux 25 300 cas de 2015. »

L’augmentation (malheureusement !) de ces situations désagréables nous permet d’identifier certains signes, plus ou moins évidents, qui révèlent un vol d’identité. Par exemple :

  • Prélèvements soudains et injustifiés sur les comptes courants.
  • Factures reçues pour des produits ou des services qui n’ont pas été achetés
  • Non-livraison d’une marchandise achetée (les voleurs auraient réussi à faire livrer la marchandise à un autre endroit que prévu).
  • Carte de crédit qui ne fonctionne pas.

Comment se protéger ?

Comme le suggère également le site officiel italien des carabiniers, les comportements technologiques pouvant contribuer à prévenir une attaque informatique ou une violation d’identité sont multiples :

  • Acheter et maintenir à jour des programmes anti-virus qui protègent l’ordinateur contre les virus capables de crypter les données (il est également bon de faire très attention quand on ouvre des liens reçus via e-mail ou la messagerie des réseaux sociaux si on en n’a pas d’abord vérifié l’expéditeur).
  • Ne pas partager des informations personnelles détaillées sur le réseau ou contrôler qui peut y accéder. Fournir ses données uniquement à des entreprises ou sociétés qui ont une bonne réputation, en s’assurant de la véracité de leur site Web. Éviter de les diffuser sur les forums ou les groupes des réseaux sociaux.
  • Conserver ses données sensibles dans des dossiers protégés par au moins un mot de passe.
  • Effectuer des transactions financières en ligne uniquement lorsque le site a une URL qu’on connaît, déjà utilisée, ou qui commence par « https: ».
  • Souvent vérifier son compte courant et signaler immédiatement à l’institut de crédit concerné les mouvements qui n’ont pas été autorisés.
  • Enfin, conserver son ordinateur portable, sa tablette et son smartphone, quand on ne les utilise pas pendant un certain temps, dans des endroits non accessibles aux étrangers, encore mieux si dans un coffre-fort ou une armoire de sécurité.

Quand on est malencontreusement victime d’un vol d’identité, il est bon de bloquer immédiatement ses cartes de crédit et de le signaler immédiatement au service de sécurité et anti-fraude de l’institut bancaire concerné. Il est également conseillé de changer tous les mots de passe qui pourraient donner accès à ses données.

Viro ne s’occupe pas de sécurité informatique mais, comme pour la mise en sécurité des biens physiques, nous vous suggérons, dans ce cas également, de contacter des experts professionnels et d’éviter les solutions simplistes qui, en apparence seulement, sont plus économiques. En outre, si les dispositifs électroniques qui conservent vos données sensibles se trouvent dans des endroits facilement accessibles, notre Club Sécurité peut certainement vous proposer des solutions d’entreposage adéquates comme celle-ci .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


neuf − 6 =