Double panneton ou cylindre européen ? Résolvons quelques doutes !

« Quelle est la différence entre la serrure à double panneton et la serrure à cylindre ? » « Laquelle des deux est considérée comme la plus sûre ? » « Laquelle est la plus adaptée à mes besoins ? » : telles sont quelques-unes des questions les plus fréquentes qui arrivent sur notre blog. Éclaircissons tout de suite la plupart de vos doutes en trois points simples.

  1. La principale différence entre les deux types de serrure réside dans la structure: les serrures à double panneton sont généralement constituées d’un corps unique ; elles doivent donc être achetées, montées et remplacées en bloc. À vrai dire, certains fabricants proposent des « paquets de gorges » (c’est-à-dire des groupes de leviers actionnés par la clé à double panneton) qui peuvent être remplacés dans les serrures. En général, toutefois, ces pièces de rechange sont spécifiques à la marque et au modèle, et le mécanisme d’ouverture n’est donc pas parfaitement interchangeable, caractéristique qui est en revanche typique des serrures pour cylindre européen, comme nous l’illustrons dans les points suivants.
    Exemple de serrure à double panneton.

    Exemple de serrure à double panneton.

    Les serrures à cylindre européen sont quant à elles constituées de deux corps différents : la serrure proprement dite, qui est actionnée par le cylindre à l’intérieur duquel on insère la clé. Il faut donc acheter et installer deux éléments : la serrure et le cylindre.

    Exemple de serrure conçue pour recevoir un cylindre à profil européen.

    Exemple de serrure conçue pour recevoir un cylindre à profil européen.

    Le cylindre de haute sécurité Viro Palladium.

    Le cylindre de haute sécurité Viro Palladium.

    Une astuce pour comprendre immédiatement de quel type de serrure il s’agit, est d’observer le type de clé

    .

    Les clés de gauche ouvrent une serrure équipée d’un cylindre à profil européen, celles de droite s’insèrent en revanche dans une serrure à double panneton.

  2. En ce qui concerne la sécurité, s’agissant de deux mécanismes très différents, il est difficile de déclarer un « gagnant absolu».
    La clé à double panneton ayant une forme élargie à la base (dans les versions standard, elle est très facile à dupliquer !), la serrure doit donc avoir une fente d’introduction de la clé nettement plus grande que celle d’un cylindre. En conséquence, il est beaucoup plus facile d’introduire des outils d’effraction et les versions standard de serrure à double panneton peuvent être très facilement ouvertes avec le « crochet bulgare ».

    Exemple de fente pour l'introduction des clés à double panneton.

    Exemple de fente pour l’introduction des clés à double panneton.

    Dans le même temps, en raison de leur constitution (sans broches et contre-broches), les serrures à double panneton sont à l’abri de la technique d’ouverture avec adresse dite key bumping (Voir de quoi il s’agit à ce lien).
    Bien que n’étant pas à l’abri, dans les versions de base, des techniques d’ouverture avec adresse, comme le crochetage ou le key bumping, le cylindre à profil européen, de par sa construction, n’a rien à craindre du crochet bulgare.

    Il existe en outre des versions de cylindre européen spécifiquement réalisées afin d’être très résistantes du point de vue mécanique, étant dotées de goupilles anti-perçage et de renforts anti-arrachement.
    Au fil des ans, des rosaces de sûreté spécifiques  ont également été développées qui, associées au cylindre, augmentent la résistance aux attaques par force brute (comme celles menées avec des perceuses et des burins) en élevant nettement le niveau de sécurité du système formé par serrure+cylindre+rosace.

  3. Les deux systèmes, comme nous l’avons dit, fonctionnent différemment et répondent à des besoins différents.
    Nous pouvons cependant être sûrs de deux choses : les serrures à double panneton de conception ancienne (à savoir, celles qui sont dépourvues de contre-mesures spécifiques contre le crochet bulgare) ne garantissent pas un bon niveau de sécurité, de même qu’un cylindre accessible de l’extérieur et n’ayant pas de défenses spécifiques dans le mécanisme ou n’étant pas protégé par une rosace de sûreté n’est pas suffisamment sûr. 
    Malheureusement, les individus malintentionnés sont toujours à l’œuvre pour tenter de contourner chacune des mesures de sécurité innovantes qui sont créées. Pour cette raison, monter un système « cylindre plus serrure » peut être une bonne solution à ce type de problème. Il permet en effet de renouveler périodiquement avec des versions plus évoluées le seul cylindre, composant qui évolue le plus rapidement, d’où une économie en termes de matériel et de main-d’œuvre, étant donné que le remplacement du seul cylindre est une opération beaucoup plus simple et plus rapide comparé au remplacement de toute la serrure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ deux = 4