Comment reconnaître un cylindre européen de haute sécurité ? – Partie V

Voici le dernier article de notre série consacrée aux caractéristiques qui distinguent un cylindre à profil européen de haute sécurité de n’importe quel autre cylindre. Après avoir vu comment un cylindre peut se défendre contre les attaques par force brute et les manipulations avec adresse, voyons maintenant quelles sont les solutions qui peuvent empêcher les copies abusives des clés. Un aspect souvent négligé mais crucial. Il est évident, en effet, que si un individu malintentionné parvient à se procurer facilement une copie de la clé, le cylindre peut être ouvert malgré toutes les protections que l’on peut avoir.

Éviter la copie abusive des clés

Ouvrir un cylindre avec la bonne clé est bien entendu la chose la plus simple. Pouvoir dupliquer librement une clé, le cas échéant, est une belle commodité. Toutefois, cela représente un risque pour la sécurité car permet aussi de réaliser facilement des copies abusives. Un risque qui augmente quand on doit confier une copie des clés à des étrangers (locataires et domestiques), mais qui existe aussi même si les clés sont en possession de personnes de confiance car, dans bien des cas, il est possible de subtiliser la clé pendant quelques minutes, le temps de la copier, et de la remettre à sa place sans que personne ne s’en aperçoive.

Sur le marché, on trouve des produits avec clé à duplication libre, des articles avec clé protégée par marque de forme et des modèles dont la clé est composée de plusieurs éléments qui créent un mécanisme qui, avec celui du cylindre, peut être breveté. Les cylindres de haute sécurité ont des clés et des mécanismes brevetés et/ou des profils enregistrés. De cette façon, les clés brutes (c’est-à-dire vierges ou non taillées) ne peuvent pas être achetées librement. De fait, elles sont exclusivement réalisées par le fabricant du cylindre qui les distribue uniquement auprès des centres agréés qui, à leur tour, en effectuent la copie uniquement sur présentation des documents prouvant la propriété légitime de la clé originale. En général, ceux qui demandent la copie d’une clé sont tenus de présenter leur carte de propriété codée selon l’une des diverses technologies disponibles.

Viro, par exemple, fournit, sur demande, des clés à duplication contrôlée sur nombre de ses produits (cylindres, mais aussi cadenas et serrures), et ces clés ne peuvent être reproduites qu’auprès des centres agréés Viro, sur présentation de la carte de propriété codée. Il s’agit des clés à profil Viro portant le sigle .PV.

Une carte de propriété codée Viro qui permet la copie des clés uniquement au propriétaire légitime.

Une carte de propriété codée Viro qui permet la copie des clés uniquement au propriétaire légitime.

Dans les cas où un contrôle maximal est nécessaire sur la duplication, les clés brutes ne sont même pas fournies aux centres agréés. Seul le fabricant du cylindre peut réaliser d’éventuelles copies. Dans ce cas, obtenir la copie nécessite quelques jours d’attente. Mais on est sûrs et certains qu’elle sera effectuée uniquement par les personnes et pour les personnes qui en ont le droit.

Viro offre également ce type de contrôle supplémentaire sur la duplication avec les profils portant le sigle .PB. Dans le cas des cylindres Viro Palladium PB, la clé et le mécanisme sont en outre protégés par un brevet. Pour copier les clés à profil Viro .PB, il faut toujours contacter les revendeurs Viro qui transmettront la demande à la société mère, accompagnée d’une photocopie de la carte de propriété (qui sera conservée par le point de vente jusqu’à la livraison de la copie des clés) et d’informations générales sur le propriétaire. Si la documentation est complète, Viro effectue la copie des clés et la transmet au point de vente dans une enveloppe cachetée qui est remise au client avec la carte de propriété. Les clés à profil breveté Viro .PB sont elles aussi disponibles pour de nombreux produits : cylindres, mais aussi cadenas et serrures.

Conclusions

Dans cette série d’articles, nous avons vu que les cylindres à profil européen, même s’ils peuvent tous sembler très similaires à première vue, se différencient en réalité par de nombreux détails qui peuvent offrir une protection plus ou moins grande vis-à-vis des 3 techniques d’ouverture non autorisées :

  • la force brute (partie I et partie II)
  • la manipulation avec adresse (partie III et partie IV)
  • la copie abusive des clés

Cette variété de produits s’explique par le fait que les situations d’utilisation n’exigent pas toutes une sécurité maximale. Dans certains cas, par exemple pour les portes intérieures ou les portillons pour piétons, d’autres exigences telles que la durée de vie ou les coûts d’achat sont plus importantes.

Comme toujours, il faut aussi penser que la sécurité est le produit d’un système qui doit être évalué dans son ensemble. Les caractéristiques du cylindre doivent donc être choisies avec celles de la serrure, de la rosace/écran de sécurité et de la porte où il sera monté, ou, plus généralement, du contexte d’utilisation.

Regardez les caractéristiques du cylindre de haute sécurité Viro Palladium

Regardez la vidéo de présentation du cylindre de haute sécurité Viro Palladium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 4 = sept