Châteaux et forteresses ou maisons modernes ? Différences et similitudes en termes de sécurité

Les châteaux et forteresses médiévaux, connus pour leur solidité, en plus d’être construits avec des matériaux massifs, comprenaient de nombreux périmètres défensifs pour se protéger des menaces ennemies.

La structure des châteaux

Château de Bodiam, Royaume-Uni, construit au 14ème siècle.
Picture by Phil Laycock / Bodiam Castle

Sur le périmètre le plus éloigné, par exemple, il était très fréquent de trouver un fossé, qui empêchait ou rendait difficile l’accès des ennemisau bâtiment principal et aux constructions secondaires, telles que les écuries, les cuisines et les moulins. Sa fonction était également d’empêcher l’ennemi d’attaquer par le bas les tours et, en même temps, de maintenir les assiégeants à une distance telle qu’ils puissent être touchés par des flèches et des dards. Parmi les autres défenses extérieures, il y avait les murs, le véritable périmètre défensif, le pont (pont fixe ou pont-levis) et la porte, qui était plus vulnérable et, pour cette raison, était fortifiée et protégée par des boulons, des barres et divers systèmes de verrouillage. 

On voit donc que, déjà avant 1500, on savait que pour défendre les citadelles, il ne fallait pas lésiner sur la qualité des matériaux et des éléments de sécurité.

Périmètres de sécurité et types d’habitation

Même nos maisons, bien que différentes des châteaux et des forteresses, chacune à sa manière, ont des lignes de défense périmétriques. 

Très souvent, nous sommes amenés à croire que plus le nombre de portes séparant les personnes malveillantes de notre maison est élevé, plus nous serons en sécurité. Toutefois, comme nous l’avons dit à d’autres occasions, la perception de la sécurité ne coïncide pas toujours avec la sécurité réelle. En fait, quel que soit le nombre de « périmètres de défense », s’ils ne sont pas protégés de manière adéquate, ils ne rempliront pas correctement la fonction qu’ils sont censés remplir.

L’emplacement, l’année de construction et le type d’habitation sont des facteurs qui peuvent affecter le nombre et la variété des périmètres de défense. Des maisons différentes auront donc, dans la plupart des cas, des « périmètres de défense » différents : 

  • un appartement en centre ville, par exemple, il peut y avoir une porte d’entrée pour l’immeuble et une ported’entrée pour l’appartement ;
Picture by Unsplash.com
  • une maison dans les collines ou à la campagne aura probablement un accès initial avec un portail et une porte d’entrée vers la maison ;
Picture by Unsplash.com
  • un immeuble en banlieue pourrait avoir un portailla porte d’entrée de l’immeuble et la porte d’entrée pour l’appartement

Sécurité et vols dans les habitations

Aucune des trois options ne sera a priori plus sûre si ces points d’accès ne sont pas adéquatement défendus.

Dans un précédent billet, nous avions dressé un tableau détaillé des vols et des cambriolages avant, malgré la baisse évidente de la petite délinquance pendant la phase de confinement, avec les réouverturesles vols vont repartir à la hausse. Dans le prochain article, nous verrons comment faire un contrôle de la maison, quel que soit son type, pour tirer le meilleur parti de ses périmètres défensifs et la rendre aussi sûre que possible.

First picture by WyrdLight.com, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


deux × 9 =