Cadenas et cadenas : reconnaître un cadenas de qualité en trois étapes

Après notre « rubrique » Cadenas et chaînes, où nous avons beaucoup parlé de tests, en comparant essentiellement des chaînes Made in Italy Viro et des imitations orientales, concentrons-nous maintenant sur les cadenas.
L’objectif est toujours le même : vérifier la qualité réelle des produits, en vous montrant des essais concrets. Commençons aujourd’hui par récapituler brièvement les trois étapes fondamentales pour reconnaître un cadenas de qualité.

Les matériaux

Il est bon que le corps du cadenas soit en laiton ou en acier trempé, jamais en simple fer, et encore moins dans des alliages légers et économiques (comme l’alliage zamak) qui n’offrent pas la résistance suffisante aux coups et au cisaillement.

En ce qui concerne l’anse, en revanche, qui est la partie la plus exposée aux attaques, le matériau le meilleur est l’acier correctement trempé et cémenté. La trempe augmente en effet la résistance mécanique et consiste à chauffer le métal à haute température puis à le refroidir rapidement. La cémentation de la surface, c’est-à-dire son enrichissement au carbone, améliore quant à elle la résistance au sciage.

Les traitements thermiques et chimiques

La résistance d’un cadenas aux tentatives d’effraction est tout aussi importante que la durabilité potentielle du produit. Comme l’est donc aussi la résistance à l’oxydation et à la corrosion, la première étant fournie par le traitement chimique de cuivrage, qui sert à mieux fixer sur la surface les passages successifs de nickelage et de chromage qui confèrent la résistance à la corrosion.

Le mécanisme

Un cadenas bien fabriqué ne présente pas de jeux importants entre les pièces mobiles : entre l’anse et le corps, entre le corps et le barillet et surtout, entre les goupilles et la clé. Un usinage approximatif rend le cadenas vulnérable : une anse qui n’est pas bien fixée s’arrache en effet plus facilement.
Pour s’assurer que l’anse est plus résistante à l’arrachement, il faut constater la présence de deux rainures symétriques sur le côté intérieur de l’anse elle-même. Ces rainures servent à loger les pênes en position de fermeture pour que l’anse, quand elle est fermée, soit bloquée en deux points. Regardons maintenant une vidéo où un serrurier américain nous montre la vulnérabilité des cadenas pourvus d’un seul pêne de fermeture de l’anse, ainsi qu’un exemple de cadenas qui semble être réalisé en laiton alors qu’il est, de fait, en alliage zamak.

Dans ce cadenas cylindrique Viro sectionné, on peut remarquer, non seulement la présence de 2 pênes pour le verrouillage de l’anse, mais aussi que ceux-ci sont fabriqués en acier inoxydable et que, précisément en raison de la plus grande taille du corps du cadenas, permise par la forme cylindrique, les pênes sont disposés sur des axes différents de manière à augmenter considérablement la résistance à l’arrachement de l’anse.

En l’absence de l’un des deux pênes, l’anse est beaucoup moins résistante et peut souvent être ouverte avec un simple outil à lame.

Par ailleurs, dans les cadenas pourvus d’un axe de verrouillage à la place de l’anse, il est important que l’axe de verrouillage ait un point de rupture programmée au niveau du point où sa tête sort du corps. Ainsi, si on tente de scier ou d’arracher l’axe de verrouillage en l’immobilisant par la tête, celle-ci se casse sous l’effort en un point défini par le fabricant, empêchant tout forçage.

La forme du corps a elle aussi une certaine importance. En effet, un corps carré offre plus de prises aux outils d’effraction car il peut être facilement bloqué ou immobilisé pour faciliter l’utilisation d’outils de sciage ou de perçage. Pour cette raison, les meilleurs cadenas ont des formes autant que possible arrondies et des angles biseautés.

Dans le prochain billet, nous comparerons un produit Viro original Made in Italy avec un produit d’importation orientale. Continuez à nous suivre pour voir ce qu’il se passe !

Regardez les caractéristiques des cadenas cylindriques Viro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six − = 2