Cadenas et cadenas (3) : les résultats des nouveaux tests

Vous avez suivi notre blog la semaine dernière ? Alors vous savez déjà que le cadenas Viro art. 304 (cadenas rectangulaire avec corps en laiton et base de 60 mm), après avoir été soumis à l’essai de résistance à la corrosion avec un produit d’importation orientale, s’est avéré en parfait état de fonctionnement, contrairement au produit concurrent.
Dans le billet de cette semaine, voyons la résistance dont a fait preuve le produit Viro Made in Italy lors de l’essai de cisaillement et d’arrachement de l’anse, par rapport au produit importé de la concurrence.

Pour ces essais, on a utilisé des cellules de charge qui mesurent la force, exprimée en kg, nécessaire pour causer la rupture de la pièce ou de la partie analysée.
Dans un billet précédent, « comment reconnaître un cadenas de qualité en trois étapes », nous avions souligné que le matériau le meilleur pour réaliser une anse, qui est la partie la plus exposée aux attaques, est l’acier correctement trempé et cémenté. La trempe augmente en effet la résistance mécanique et consiste à chauffer le métal à haute température puis à le refroidir rapidement. Quant à la cémentation de la surface, c’est-à-dire son enrichissement au carbone, elle améliore la résistance au cisaillement. Les résultats obtenus suite au test de cisaillement sont les suivants : le cadenas Viro Made in Italy résiste à la coupe jusqu’à 3 740 kg (contre 3 540 kg pour le cadenas importé), soit 200 kg en plus par rapport au produit concurrent.
La vidéo ci-dessous montre quant à elle le mode d’exécution du test de résistance à l’arrachement de l’anse (dans cet exemple, on voit la comparaison entre un cadenas « Série Mer » Viro art. 375 – cadenas rectangulaire à anse longue en inox, avec corps en laiton chromé et base de 40 mm – et un produit d’importation orientale de mêmes dimensions).

Par l’intermédiaire d’un piston, on applique une pression progressive (et mesurable en kg) qui simule la force avec laquelle une anse peut être arrachée du corps.
En appliquant ce test au cadenas Viro art. 304, on obtient une valeur supérieure de 62 % environ par rapport au produit concurrent. De fait, le produit Made in Italy résiste jusqu’à 1 790 kg contre 1 110 kg pour le produit importé.

Les résultats obtenus parlent clairement : un cadenas ne vaut pas l’autre !
Pour cette raison, il est toujours bon de s’informer à l’avance sur les caractéristiques techniques du produit, afin de faire un achat valide, durable et que l’on ne regrettera pas.

Regardez la gamme des cadenas Viro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 + = quatorze