5 raisons pour lesquelles un cadenas anticorrosion est plus adapté pour maintenir la sécurité

Quand on décide d’investir dans un système de sécurité, il est important que celui-ci soit le plus durable possible (ou, du moins, on s’attend à ce qu’il le soit). Pour cette raison, il est bon de s’assurer que tous les cadenas faisant partie du système de sécurité soient résistants aux intempéries. En effet, un cadenas « à l’épreuve » des agents atmosphériques est avantageux pour les particuliers comme pour les entreprises, ou pour tous ceux qui cherchent à protéger quelque chose de valeur.


Dans ce billet, et dans celui de la semaine prochaine, nous allons voir quelles sont les caractéristiques d’un cadenas anticorrosion qui contribuent à garder des biens en sécurité.

Protection pour toutes les saisons

Un cadenas utilisé en extérieur est toujours soumis à une agression de la part des agents atmosphériques, quelle que soit la saison.
Dans tous les cas, selon les variations climatiques enregistrées au cours de l’année, un cadenas devra toujours être en mesure de résister aux différents changements.
Les variations climatiques sont encore plus significatives lorsqu’elles sont soudaines, avec des écarts de température importants, de l’humidité et des précipitations.
Dans ce cas, les produits comme les cadenas marins Viro sont parfaits car ils ont été conçus pour résister à la corrosion due à l’humidité.
Toutefois, cela ne signifie pas que tout le mécanisme de verrouillage soit également à l’abri des agents atmosphériques. Tous les éléments internes du cadenas, comme les ressorts et les goupilles, doivent être construits avec des matériaux qui résistent à la corrosion, sinon, s’ils se bloquent, c’est tout le système de verrouillage qui devient défectueux.
Quelle que soit la saison, un cadenas marin est fait pour résister à tous les agents atmosphériques.

Cadenas Viro Série Mer

Cadenas Viro Série Mer

Mécanisme de fonctionnement protégé

Des essais pratiques d’exposition simulée à long terme au processus d’oxydation (essai en brouillard salin) montrent que si un cadenas n’est pas conçu pour résister aux intempéries, son fonctionnement peut être compromis. Cela signifie que si un cadenas n’est pas fait pour résister au mauvais temps, et qu’il est utilisé en extérieur, il rouillera. La rouille, qui affaiblit le métal, rend le matériau fragile. Ce qui augmente les probabilités de rupture de la serrure.
Si celle-ci ne se casse pas à cause de la rouille, il est néanmoins probable qu’elle se bloque.

L’accumulation de rouille peut en effet obstruer les composants internes ainsi que le profil d’introduction de la clé. Dans les deux cas, la sécurité est considérablement réduite. En raison de cette perte d’efficacité, l’ouverture et la fermeture ne sont plus fiables (pour les propriétaires) et/ou trop faciles (pour les voleurs).

En voilà assez des cadenas coincés !

Comment comprendre que la sécurité de son système de verrouillage est compromise ? De toute évidence, si on ne peut plus l’utiliser normalement. Dans le cas d’un cadenas qui résiste aux agents atmosphériques, il est beaucoup moins probable qu’il se bloque dans le temps. Quand la fonctionnalité d’un cadenas diminue en raison de la corrosion, il est cependant probable qu’il finisse par se coincer. Ceci signifie qu’on ne peut plus l’ouvrir même avec la clé.

Le cadenas peut se bloquer de différentes manières. Les pênes de verrouillage peuvent geler, car déjà bloqués en raison de la formation de rouille et/ou de l’accumulation de saleté. Le barillet peut se remplir de sédiments, ce qui empêche l’introduction complète ou la rotation de la clé. Comme nous l’avons vu, la sécurité des produits que nous utilisons peut être compromise de diverses façons. Le pire qui puisse arriver est qu’il faille changer le cadenas et que le produit endommagé ne fournisse aucune sécurité réelle pendant le temps nécessaire au remplacement.

Dans le prochain billet, nous verrons deux autres raisons pour lesquelles un cadenas anticorrosion est souvent préférable.

Ce billet est publié avec l’aimable autorisation de l’auteur Ralph Goodman (cliquez ici pour lire d’autres de ses articles)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit − 3 =