Quelles caractéristiques doit avoir un cadenas pour ne pas rouiller même dans des conditions climatiques extrêmes ?

Le premier ennemi d’un cadenas sont les individus malintentionnés. Juste après, surtout s’il est utilisé en extérieur, viennent la pluie, le sel et la poussière, qui peuvent à long terme le corroder, le faire rouiller et le bloquer, jusqu’à le rendre inutilisable. Ces conditions climatiques agressives sont présentes surtout près de la mer, mais les pluies acides en ville ou les écarts de température en montagne peuvent aussi mettre à dure épreuve les cadenas courants.

L'exposition aux intempéries peut, à la longue, faire rouiller les cadenas courants, jusqu'à les rendre inutilisables (photo de barit).

L’exposition aux intempéries peut, à la longue, faire rouiller les cadenas courants, jusqu’à les rendre inutilisables (photo de barit).

Pour faire face à ces problèmes, la plupart des fabricants ont un catalogue de cadenas généralement appelés « marins » car ils ont des caractéristiques qui les rendent plus résistants à l’humidité et à la salinité de l’air, particulièrement élevées près de la mer. En général, les modifications par rapport aux modèles de base prévoient au moins que l’anse en acier trempé soit remplacée par une anse en acier inoxydable et que le corps en laiton soit chromé pour le rendre résistant à la corrosion.

Les cadenas marins génériques ont une anse en acier inoxydable et un corps chromé pour mieux résister à l'humidité

génériques ont une anse en acier inoxydable et un corps chromé pour mieux résister à l’humidité

Cependant, le point faible de presque tous les cadenas dits « marins » est que les composants internes ne sont pas modifiés. Un indicateur qui signale que les composants internes ne sont probablement pas optimisés pour résister à la rouille et à la corrosion est la présence d’un joint en caoutchouc entre le corps et l’anse.

La présence d'un joint en caoutchouc entre le corps et l'anse indique que les composants internes ne sont pas résistants à l'humidité et doivent donc être protégés.

La présence d’un joint en caoutchouc entre le corps et l’anse indique que les composants internes ne sont pas résistants à l’humidité et doivent donc être protégés.

Le joint sert en effet à protéger les composants internes en limitant la pénétration d’humidité.

L’anse en acier inoxydable et le corps chromé contribuent certes à rendre le cadenas plus résistant à l’humidité. Malheureusement, ils ne suffisent pas pour résister à des conditions plus extrêmes, quand la corrosion due au sel vient s’ajouter à l’humidité élevée. Dans ce cas, il faut utiliser des cadenas, comme ceux de la série « Mer » de Viro, qui sont spécifiquement conçus et fabriqués pour résister aux conditions environnementales les plus dures. Ici, chaque composant du cadenas est revu et optimisé, et rien n’est laissé de côté :

L’anse est en acier inoxydable afin d’être insensible à la rouille et à la corrosion.

Le corps en laiton massif est cuivré, nickelé et chromé avec des traitements chimiques de très haute qualité et sur une épaisseur considérable afin d’obtenir une résistance maximale à la corrosion.

L’intérieur du corps présente des alésages et des trous de purge qui permettent à l’humidité de sortir sans stagner à l’intérieur.

La taille des composants internes et le trou de purge permettent aussi d’éliminer, à l’usage, les résidus laissés par le sel, afin d’éviter qu’ils ne bloquent le mécanisme.

Les ressorts  des pênes demi-tour et de l’anse sont en acier inoxydable pour une résistance maximale à la rouille et à la corrosion.

Hormis leur anse en acier inoxydable et leur corps chromé, les cadenas Viro de la série « Mer » ont un mécanisme intérieur qui a été conçu pour résister aux conditions climatiques les plus sévères.

Hormis leur anse en acier inoxydable et leur corps chromé, les cadenas Viro de la série « Mer » ont un mécanisme intérieur qui a été conçu pour résister aux conditions climatiques les plus sévères.

Quand une résistance maximale aux effractions possibles est requise, un cadenas lindé ou monobloc est alors conseillé. Mais quand il faut faire face à des conditions climatiques particulièrement agressives, un cadenas Viro de la série « Mer » peut être la bonne solution pour allier sécurité et fiabilité dans le temps.

Regardez les caractéristiques techniques des cadenas Viro de la série « Mer »

Regardez les tests de corrosion auxquels sont soumis les cadenas Viro de la série « Mer »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


un + = 8