Le bouton intérieur sur la serrure de la porte d’entrée est pratique mais dangereux !

Souvent, on choisit d’installer un bouton intérieur sur la porte d’entrée pour pouvoir ouvrir et fermer la serrure sans devoir avoir la clé sur soi. Le bouton intérieur est en effet pratique mais il présente un important problème de sécurité à ne pas sous-estimer.

Les risques du bouton intérieur

Un voleur éventuel qui s’est introduit dans la maison par un autre accès, par une fenêtre ou un balcon par exemple, peut, grâce au bouton, ouvrir aisément la porte d’entrée de l’intérieur et sortir en emportant des objets même volumineux comme si de rien n’était, obtenant ainsi un double avantage. D’une part, il sort plus rapidement et sans difficultés ; d’autre part, il se fait moins remarquer que s’il devait sortir par où il est entré.

Le bouton intérieur sur la serrure de la porte d'entrée fournit à tout voleur éventuel une issue bien commode (photo de flickr/C.P.Storm).

Le bouton intérieur sur la serrure de la porte d’entrée fournit à tout voleur éventuel une issue bien commode (photo de flickr/C.P.Storm).

Par contre, s’il n’y a pas de bouton, le voleur devrait forcer la porte pour pouvoir sortir. Cependant, s’il ne l’a pas fait pour entrer, il est peu probable qu’il le fera pour sortir. Il est donc presque sûr qu’il sortira par où il est entré. S’il s’agit d’une fenêtre ou d’un balcon, il aura plus de mal à emporter des biens de grandes dimensions comme des tableaux, des téléviseurs, etc… Il aura également plus de chances d’être vu par quelqu’un et d’être identifié comme étant un voleur. N’oublions pas en effet qu’aux yeux d’un voisin ou d’un passant, toute personne qui sort d’une porte, même si elle transporte des objets volumineux à une heure insolite, peut être un ami du propriétaire qui l’aide à déménager. En revanche, une personne qui fait la même chose en sortant par une fenêtre ou un balcon ne peut être qu’un voleur !

Sans bouton, on oblige l'éventuel voleur à sortir par une ouverture autre que la porte d'entrée, avec un plus grand risque d'être repéré (photo de flickr/Marshall24).

Sans bouton, on oblige l’éventuel voleur à sortir par une ouverture autre que la porte d’entrée, avec un plus grand risque d’être repéré (photo de flickr/Marshall24).

Pour cela, l’utilisation de cylindres avec bouton est recommandée uniquement sur des portes intérieures et pas sur les portes d’entrée.

Trois alternatives possibles

Si l’on ne veut vraiment pas renoncer au confort du bouton intérieur, on peut recourir à une des solutions suivantes.

    1. La première solution consiste à utiliser 2 cylindres différents : un de service, avec bouton, que l’on utilise quand on est à la maison, et un de sécurité, sans bouton, que l’on ferme quand on sort. Cette solution garantit aussi une plus grande sécurité car, s’ils sont tous les deux fermés, tout individu malintentionné doit forcer deux serrures différentes pour ouvrir la porte de l’extérieur.
    2. La deuxième solution consiste à utiliser un cylindre débrayable, c’est-à-dire un cylindre qui permet d’ouvrir la porte de l’extérieur même si la clé est engagée côté intérieur. Avec un cylindre de ce type, on peut laisser la clé engagée quand on est à la maison, de façon à pouvoir facilement ouvrir et fermer la serrure, exactement comme on le ferait avec un bouton, et sans empêcher les autres personnes en possession de la clé d’ouvrir la porte de l’extérieur. La différence par rapport au bouton est qu’en sortant on emporte la clé, évitant ainsi qu’un voleur puisse ouvrir facilement la porte pour sortir. Autre avantage de cette solution : on sait toujours où sont les clés de la maison, ce qui évite de devoir chercher le trousseau de clés à la dernière minute quand on doit sortir.
    3. Par contre, quand on est sûr que personne d’autre ne doit entrer quand on est à la maison, parce que vivant seul par exemple, on peut opter pour un cylindre non débrayable. Dans ce cas, si on prend la précaution de tourner légèrement la clé de l’intérieur, on aura l’avantage supplémentaire de contrer l’ouverture avec adresse de la serrure de l’extérieur. Quand elle est un peu tournée, en effet, la clé intérieure rend plus complexe l’opération d’ouverture avec adresse selon les techniques du crochetage ou du key bumping. Ceci ne s’applique pas aux serrures à double panneton pour lesquelles il est toujours déconseillé de laisser la clé insérée de l’intérieur car, paradoxalement, cela peut faciliter les tentatives d’ouverture forcée de l’extérieur.
Au lieu du bouton, on peut utiliser une clé que l'on enlève quand on sort. Dans ce cas, pour pouvoir ouvrir la serrure également de l'extérieur, on doit utiliser un cylindre débrayable (photo de flickr/woodleywonderworks).

Au lieu du bouton, on peut utiliser une clé que l’on enlève quand on sort. Dans ce cas, pour pouvoir ouvrir la serrure également de l’extérieur, on doit utiliser un cylindre débrayable (photo de flickr/woodleywonderworks).

Conclusions

Comme c’est souvent le cas quand on parle de sécurité, une plus grande commodité peut signifier un plus grand risque potentiel. Dans le cas du bouton intérieur, cependant, on peut obtenir les deux choses avec un peu de prévoyance.

3 réflexions au sujet de « Le bouton intérieur sur la serrure de la porte d’entrée est pratique mais dangereux ! »

  1. STEPH

    J’ai fait poser un cylindre à bouton et je ne pensais pas à l’idée que les voleurs puisent
    repartir par la porte d’entrée, sans la forcer. Je vais penser à mettre un cylindre débrayable.
    Merci de l’info.

    Répondre
  2. Vincent

    Je suis globalement d’accord, sauf sur un point: sans bouton, on a fortement tendance à laisser systématiquement une clé coté intérieur. Si un voleur passe par là: il peut voler également la clé pour revenir tranquillement. Le bouton a quand même un avantage sur ce point.
    Deuxième avantage: on peut laisser une personne à l’intérieur, porte fermée, sans devoir lui laisser une clé. C’est assez pratique.

    Répondre
    1. calessandrini

      Cher Vincent,

      nous vous remercions pour votre intervention. Tout ce que vous dites est vrai, mais malheureusement le fait d’avoir le bouton ou la clé de l’intérieur ne correspond pas au maximum de sécurité, il faut faire un choix selon les besoins sur le type de porte.
      Cordialement.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


sept × 1 =