Comment réaliser une alarme électronique efficace ? – Partie IV

Dans ce quatrième et dernier billet de la série consacrée aux alarmes électroniques, nous approfondissons une question essentielle pour le choix et l’installation d’un système d’alarme électronique ad hoc. Voyons donc ensemble les logiques qui sont à la base du choix entre un système câblé et un système via radio.

Système câblé ou via radio

Le choix entre un système câblé ou un système via radio suscite souvent beaucoup de discussions, comme en famille quand on doit choisir entre mer et montagne, ou entre chien et chat.

Partons de la conclusion en affirmant qu’un système câblé, tout le reste étant égal par ailleurs, est généralement plus sûr car plus difficile à neutraliser. Si elle est de bonne qualité, en effet, l’alarme câblée se déclenche dès que l’on coupe un fil du système lui-même.

Les systèmes via radio courent le risque d’être mis hors d’usage par des brouilleurs spéciaux, c’est-à-dire des appareils qui perturbent les fréquences sur lesquelles fonctionne le système, empêchant ainsi les composants de communiquer entre eux.

Exemple de brouilleur portable.

Exemple de brouilleur portable.

Naturellement, les bons systèmes via radio sont équipés de protections antibrouillage, qui sont toutefois susceptibles d’avoir une efficacité limitée.

Ces protections peuvent être de deux types :

  • celles qui utilisent des fréquences différentes ou, plus précisément, qui changent de canal, vu que les fréquences utilisables de par la loi ne sont que deux. Le problème est que si l’on perturbe la fréquence porteuse, on met hors d’usage tous les canaux ;
  • celles qui, quand le contact saute, déclenchent l’alarme. Le problème de cette solution est que la communication peut sauter pour de nombreuses raisons, tout d’abord à cause des nombreuses interférences que les systèmes radio peuvent recueillir. Le risque de fausses alarmes est ainsi nettement plus élevé, et nous avons vu  combien un système qui génère trop de fausses alarmes peut devenir rapidement inutile et ennuyeux.

Un autre avantage d’un système câblé est également d’avoir un plus grand choix d’appareils par rapport aux systèmes via radio, et de pouvoir mélanger des appareils de marques différentes, en choisissant au cas par cas les meilleurs composants.

Dans certains contextes, la solution optimale peut être obtenue en réalisant des systèmes mixtes câble/radio.

Le principal avantage des systèmes via radio est qu’ils peuvent être installés plus facilement, car ils ne nécessitent pas de travaux de maçonnerie. Mais il faut être prudent car l’installation peut se révéler plus complexe que prévu, en raison de la nécessité de faire communiquer les appareils les uns avec les autres tout en veillant à ne pas recueillir d’interférences externes.

Malheureusement, il est souvent impossible de le faire soi-même, surtout dans les zones habitées, où les interférences radio sont très nombreuses, et il est recommandé de contacter un technicien qualifié.

Si on installe l’alarme lors d’une nouvelle construction ou d’une restructuration, il est donc toujours préférable d’opter pour une solution câblée. Par contre, si on intervient une fois les travaux finis, ou si on pense devoir déplacer le système à court terme, on peut penser à une solution via radio.
Dans tous les cas, mieux vaut s’adresser à des techniciens spécialisés, connus et référencés, plutôt que de faire installer le système à l’entreprise de construction généraliste qui construit ou restructure la maison : en effet, tous les systèmes de sécurité et d’alarme sont beaucoup plus efficaces si seulement peu de personnes fiables en connaissent l’emplacement et le fonctionnement.

Conclusions

Dans cette série d’articles, on a vu que l’installation d’un système d’alarme n’est pas une alternative aux antivols mécaniques, mais une protection différente et supplémentaire qui doit être étudiée afin de s’intégrer au mieux avec tous les autres systèmes de sécurité.

On peut donc dire avec certitude, comme on l’a déjà vu pour les systèmes de sécurité physique (mécaniques ou électroniques), que les composants d’une alarme doivent être choisis avec attention, en fonction des besoins spécifiques, et positionnés avec soin, en fonction des conditions du milieu et des biens à protéger.

Souvent, le support d’un professionnel fiable peut servir à identifier la solution la plus adéquate.

Il est donc déconseillé d’acheter des systèmes très économiques qui prévoient un montage « personnel » : le risque de tomber sur des produits peu fiables et/ou de commettre des imprudences graves lors de l’installation est toujours possible. Personne ne mettrait sciemment en danger ses proches et ses biens ; mieux vaut ne pas faire preuve de légèreté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


deux × 8 =