Coffres-forts: seulement avec combinaison ou avec clé de secours?

On peut parfois ne plus réussir à ouvrir un coffre-fort électronique. Cela semble banal, mais la raison la plus fréquente est que l’on a tout simplement oublié la combinaison. Ou, autre situation possible, que les piles sont déchargées. Quiconque doit acheter un coffre-fort électronique pour la première fois a généralement peur de ne pas réussir à l’ouvrir en raison d’une défaillance électronique. Mais, si on parle de produits de qualité et de fabrication européenne, l’éventualité d’une telle défaillance est vraiment très faible.

Dans ces situations, il est très utile de pouvoir ouvrir le coffre-fort avec une clé de secours. La clé, toutefois, pose un problème de sécurité important. Si on la cache dans les locaux où le coffre-fort est également installé, il y a un risque concret que le voleur éventuel puisse la trouver et l’utiliser pour ouvrir commodément le coffre-fort auquel nous avons confié nos biens. Nombreux sont ceux qui pensent avoir réussi à trouver un endroit vraiment sûr où cacher la clé, mais l’expérience montre que les voleurs sont plus futés que l’on a tendance à le croire.

Une des cachettes les plus classiques pour une clé de coffre-fort (photo de Flickr/Randy Cox).

Une des cachettes les plus classiques pour une clé de coffre-fort (photo de Flickr/Randy Cox20

Il est important de réfléchir sur le fait que s’il y avait un endroit vraiment sûr où cacher la clé, on pourrait l’utiliser pour y cacher directement nos biens et se passer du coffre-fort. La seule solution vraiment sûre est de cacher la clé dans un appartement différent de celui qui possède le coffre-fort : chez un parent ou un ami de confiance. Ne devant l’utiliser qu’en cas d’urgence, mieux vaut renoncer à une certaine commodité en échange d’une plus grande sécurité.

Un éventuel problème de la clé de secours est que quelqu’un puisse en faire une copie abusive. Il est donc important que les clés de secours des coffres-forts aient un profil breveté à duplication contrôlée, afin de ne pouvoir les reproduire que dans des centres agréés et uniquement en montrant la carte de propriété codée, éventuellement accompagnée de la clé d’origine, et/ou en montrant une pièce d’identité du propriétaire.

La carte codée qui permet la duplication des clés de secours des coffres-forts Viro uniquement au propriétaire légitime.

La carte codée qui permet la duplication des clés de secours des coffres-forts Viro uniquement au propriétaire légitime.

Cependant, même en ayant résolu le problème de la garde et de la gestion de la clé, la simple existence de la serrure pour l’ouverture d’urgence représente un risque potentiel pour la sécurité, car c’est un des points que tout individu malintentionné peut exploiter pour attaquer le coffre-fort. Surtout s’il s’agit d’une serrure équipée d’une clé tubulaire, comme dans de nombreux modèles d’importation orientale.

 

Il est donc essentiel que les serrures d’urgence sur les coffres-forts utilisent une clé de sécurité et soient bien défendues, avec des plaques de protection appropriées, contre les tentatives de défoncement ou de perçage.

Du point de vue de la sécurité, un coffre-fort entièrement électronique, sans clé de secours, peut cependant être considéré comme plus sûr. Au cas, possible, où les piles seraient épuisées, il n’y a pas de problèmes car presque tous les fabricants, à commencer par Viro, offrent la possibilité de relier de l’extérieur, porte fermée, une batterie de secours qui permet d’ouvrir le coffre-fort et de remplacer les piles.

Si on oublie le code, en revanche, le problème est sérieux car, si le coffre-fort est bien fait, on n’arrive plus à l’ouvrir sans le forcer. Il faut néanmoins se méfier des coffres-forts qui peuvent être ouverts par les services d’assistance sans être cassés. Dans ce cas, en effet, cela signifie que le coffre-fort a un point faible de construction qui, en théorie, ne devrait être connu que du fabricant. Mais, dans la pratique, personne ne peut garantir qu’il n’a pas été découvert par des individus malintentionnés.

Pour éviter ces problèmes, on peut toujours noter le code dans un endroit sûr afin de pouvoir le récupérer en cas d’urgence. Cacher un code est en effet plus facile que cacher une clé. Il suffit, bien entendu, de ne pas l’écrire sur un papier enfermé dans le coffre-fort, ni de l’écrire dans le répertoire sous la rubrique «coffre-fort»!

 Regardez le catalogue des coffres-forts Viro

 Regardez comment ouvrir le coffre-fort Viro Ram 7 IV si les piles sont épuisées

Une réflexion au sujet de « Coffres-forts: seulement avec combinaison ou avec clé de secours? »

  1. Janine

    Bonjour,
    merci pour le partage,
    moi j’opte sur les coffres à clé car parfois durant les urgences j’oublie la combinaison. Vous avez vraiment raison

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 − cinq =