Cadenas et chaînes : Le « Blocca Catena » original comparé à des imitations (II)

Comme nous l’avions promis dans le dernier billet, revenons aux deux protagonistes du dernier épisode : le « Blocca catena » et son imitation.
Le marché abonde d’imitations, souvent présentées comme des produits presque identiques aux originaux, mais beaucoup moins chers. En réalité, il s’agit d’articles qui copient l’aspect de l’original, sans en posséder aucunement les exigences de sécurité. Ceux qui les achètent exposent donc inconsciemment leurs biens à un grand risque, car ces imitations ne sont pas en mesure de les protéger.
Après avoir soumis l’original et la copie au test de résistance à la corrosion, vérifions maintenant le niveau de résistance au cisaillage.

Le test de cisaillage, auquel nous avons soumis le Blocca Catena Viro et son imitation, consiste à essayer de scier un maillon de la chaîne de notre produit puis un maillon du produit d’imitation. Pour ce type d’essai, nous avons utilisé une machine de notre laboratoire d’essais qui, par le biais d’un bras mécanique, actionne une scie à métaux afin de simuler une vraie action de coupe avec des outils utilisés par les voleurs.


Observons le résultat obtenu dans la vidéo ci-dessous, qui montre les 2 chaînes après l’essai.

Le produit original Made in Italy résiste au sciage sans se faire entailler, tandis que la copie d’importation orientale se coupe très facilement.

3 raisons pour lesquelles la chaîne Viro est beaucoup plus résistante que son imitation

  • LE MATÉRIAU: la chaîne du produit Viro résiste au sciage avec la scie sans être entaillée, car elle est trempée et cémentée.
    Par contre, la chaîne du produit d’imitation s’avère être fabriquée en simple fer tendre, c’est-à-dire non traité thermiquement, et peut donc être sciée très facilement.
  • LE PROFIL DU MAILLON: La chaîne Viro est dotée de maillons à section semi-carrée, qui sont plus difficiles à couper avec des cisailles que les maillons plus courants, généralement à section ronde ou carrée (comme on le voit sur l’image de la copie). Le profil semi-carré est plus difficile à enserrer avec des cisailles, celles-ci ayant généralement des lames adaptées à la coupe de profils ronds ou parfois de profils carrés. De fait, il n’existe pas de cisailles ayant des lames adaptées simultanément aux deux types de profils.
  • LA LONGUEUR DES MAILLONS DE LA CHAÎNE : La chaîne Viro a des maillons très courts, dans lesquels il est plus difficile d’introduire un levier ou une cisaille. En fait, ils sont plus résistants aux tentatives visant à les élargir. Par contre, les maillons de la chaîne de la copie sont presque deux fois plus longs et donc plus vulnérables aux attaques portées avec des outils d’effraction.
    Il est évident qu’à égalité de longueur, une chaîne comprenant un plus grand nombre de maillons courts a un coût de réalisation plus élevé car sa fabrication nécessite plus de matériau. Mais il est tout aussi évident qu’un maillon court représente un avantage considérable en termes de sécurité car plus les maillons d’une chaîne sont longs, plus il est facile d’y introduire des cisailles pour les rompre ou les couper.

La chaîne Viro a encore passé brillamment ce deuxième essai. Dans le billet de la semaine prochaine, le produit Viro et sa copie feront l’objet d’un troisième test, celui de la résistance aux coups.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 4 = douze