TROUVEZ LES DIFFERENCES ! MEFIEZ-VOUS DES IMITATIONS – CHAPITRE V LE CADENAS « BLOCCA CATENA » VIRO ORIGINAL COMPARE A UNE COPIE.

Une vieille publicité disait : « Le café est un plaisir ; s’il n’est pas bon, quel plaisir est-ce ? ». De la même façon, un cadenas avec chaîne est un antivol ; s’il n’est pas sûr, quel antivol est-ce ? Malheureusement, certains produits qui semblent similaires en apparence peuvent en réalité être très différents.

Comme nous le disions dans les autres billets de cette série, celui qui est le premier à concevoir et à commercialiser un produit à succès est évidemment victime d’imitations.
Montrons donc tout d’abord que le « Blocca catena » Viro est un article de création italienne dont la conception remonte à plus de 30 ans, comme en témoigne la page du catalogue Viro 1984 qui le présenta pour la première fois. copertina 1984 bloccacatena

Prenons par exemple le cadenas « Blocca catena » Viro, avec une chaîne ayant des maillons de 8 mm de section, et une copie apparemment très similaire, et voyons les différences que l’on peut constater après un examen plus approfondi.blocca catena VS copia

Le corps de la copie est en zamak, celui de l’original en laiton.blocca catena VS copia - corpo

Comme nous l’avons déjà vu pour le Morso  et le Supermorso, dans ce cas également, le produit Viro a un corps réalisé en laiton, résistant et reconnaissable à sa couleur jaune caractéristique, tandis que la copie utilise le zamak (un alliage essentiellement composé de zinc et d’aluminium), plus fragile et reconnaissable à sa couleur grisâtre typique. Comme nous l’avons dit lors des comparaisons précédentes, les caractéristiques mécaniques du laiton sont nettement supérieures à celles de l’alliage zamak, comme le montre ce tableau :

TYPE SIGLE DU MATÉRIAU UTILISÉ Caractéristiques mécaniques
CHARGE DE RUPTURE À LA TRACTION ALLONGEMENT AVANT LA RUPTURE DURETÉ DE SURFACE
Rm [N/mm²] A % HB
LAITON CW 614N 450 24 140
ZAMAK  ZAMA 13 de 300 à 400 de 2 à 8 de 80 à 100

En bref, le laiton est beaucoup plus résistant à la traction, car il peut supporter une déformation importante avant de céder et de se rompre ; il est beaucoup plus dur et donc plus difficile à couper et à percer ; et il est plus résistant à l’usure.

Le zamak n’est avantageux que pour le fabricant. C’est en effet un matériau très économique et facile à travailler.

La tête des axes de verrouillage de la copie n’est pas anti-arrachement, celle du bloque-chaîne Viro oui.blocca catena VS copia - testa

Les têtes des axes de verrouillage du cadenas Viro (à droite) possèdent un point de rupture programmée, comme le montre la cavité intérieure qu’elles présentent. Ainsi, si on essaie d’arracher, avec des outils d’effraction, l’axe de verrouillage en le tirant par la tête, celle-ci se détache, laissant l’axe en place et le cadenas fermé. Le cadenas d’imitation, visible dans la photo de gauche, a par contre des axes de verrouillage dont la tête est unie en corps unique à l’axe et peut donc être facilement saisie et utilisée pour arracher l’axe proprement dit.

La chaîne de la copie a des maillons à section carrée ; la chaîne Viro a des maillons à section semi-carrée, plus difficile à scier.confronto anelli catene

La chaîne Viro (à droite) est dotée de maillons à section semi-carrée, qui sont plus difficiles à couper avec des cisailles que les maillons à section carrée, plus courants, de la chaîne de la copie (à gauche). Le profil semi-carré est en effet plus difficile à enserrer avec des cisailles, celles-ci ayant généralement des lames adaptées à la coupe de profils ronds ou parfois de profils carrés. De fait, il n’existe pas de cisailles ayant des lames adaptées simultanément aux deux types de profils.

À gauche, la section carrée, caractérisée par tous les angles droits ; à droite, la section semi-carrée, caractérisée par une partie carrée et une partie ronde.

À gauche, la section carrée, caractérisée par tous les angles droits ; à droite, la section semi-carrée, caractérisée par une partie carrée et une partie ronde.

La chaîne de la copie a des maillons longs ; l’original Viro a des maillons courts.bloccacatena-confronto-lunghezza-anelli1

À gauche sur la photo, on peut voir un maillon de la chaîne de la copie ; à droite le maillon Viro. La différence de longueur est évidente.
Il est évident qu’à égalité de longueur, une chaîne comprenant un plus grand nombre de maillons courts a un coût de réalisation plus élevé car sa fabrication nécessite plus de matériau. Mais il est tout aussi évident qu’un maillon court représente un avantage considérable en termes de sécurité car plus les maillons d’une chaîne sont longs, plus il est facile d’y introduire des leviers ou cisailles pour les rompre ou les couper.

Les axes de verrouillage de la copie ont un diamètre inférieur par rapport à ceux du bloque-chaîne Viro original.sezione aste

Comme on peut facilement le constater, malgré les dimensions extérieures apparentes de la tête des axes de verrouillage, le diamètre réel de l’axe de verrouillage, qui est l’élément le plus sollicité en cas d’attaque, est nettement plus petit dans la copie (à gauche sur la photo) que dans l’original Viro (à droite sur la photo).
Certains tests, que l’on verra dans les prochains billets, ont en outre montré une autre différence essentielle entre les deux produits, à savoir : alors que l’acier utilisé dans le blindage du produit Viro est trempé, celui de la copie ne l’est pas, de sorte qu’il a une dureté vraiment insuffisante.

La copie a été réalisée avec des usinages approximatifs, le produit Viro avec des usinages de précision.blocca catena VS copia - chiavi

Comme pour les comparaisons précédentes, dans ce cas également, les clés donnent de précieux indices sur la précision des usinages. Les clés de la copie (à gauche) présentent des bavures résiduelles d’usinage (mises en évidence par des cercles bleus) qui n’ont pas été éliminées.

La copie est Made in China ; l’original Viro est Made in Italy.blocca-catena-VS-copia-made-in1

Le cadenas avec chaîne Viro est réalisé en Italie, alors que la copie est réalisée en Chine.
Un « Blocca catena » Viro Made in Italy offre de bien meilleures performances, une grande fiabilité dans le temps et, facteur à ne pas négliger, l’assurance d’une qualité constante, alors que les caractéristiques des produits bon marché d’importation varient toujours beaucoup selon le lot de production.
Tous les produits Viro disposent par exemple d’une fiche technique complète, directement consultable en ligne, afin de savoir toujours exactement à l’avance ce que l’on achète.

Conclusions.

Pour toutes les raisons ci-dessus, et comme le confirment les résultats des tests de laboratoire (comme nous le verrons dans le prochain billet), même si une copie est moins chère qu’un produit original Viro, elle comporte le risque bien réel d’acheter un produit qui n’est pas à la hauteur de la tâche qu’il devrait accomplir.
Le cadenas Viro est plus cher mais la différence de prix est justifiée par des caractéristiques techniques supérieures qui lui permettent d’offrir :

  • une plus grande sécurité grâce à des matériaux plus résistants et à des choix de construction précis ;
  • une plus grande durée dans le temps grâce à de meilleurs traitements thermiques et chimiques ;
  • l’assurance d’une qualité constante, alors que les diverses imitations peuvent être très différentes les unes des autres.

Mieux vaut alors laisser tomber les copies. Après tout, si un cadenas n’est pas sûr, de quel cadenas s’agit-il ?

Regardez la fiche technique du cadenas Viro «Blocca Catena» avec chaîne de 8 mm de section.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 + sept =