5 règles pour prévenir les vols pendant l’été

La saison la plus attendue de l’année est arrivée : la chaleur, le soleil, la mer, peut-être les vacances tant attendues et… les villes presque désertes !
Malheureusement, il est bien connu que la période estivale, avec les congés aussi désirés que mérités, comporte une augmentation des vols dans les habitations. Les voleurs exploitent en effet les « jours de désolation » pour agir tranquillement, ou presque.
Vu les départs en vacances imminents (y compris le nôtre !), rappelons quelques mesures qui, si appliquées, peuvent vraiment contribuer à prévenir les intrusions indésirables.
Voyons-les ensemble.

  1. La première règle est, comme nous l’avons souvent dit, de toujours faire attention aux gestes que l’on fait généralement de façon automatique. Dans un billet précédent, nous avions vu que 34 % des intrusions indésirables dans les habitations se faisait par une porte ou une fenêtre laissées ouvertes par inadvertance. Ce qui peut sembler une inattention, une bévue sans importance, comme oublier une fenêtre ouverte, peut être l’occasion que les individus malintentionnés attendaient depuis longtemps.
  2. La deuxième règle est fondamentale et, elle aussi, ne vaut pas seulement pour la période estivale. Il est toujours bon d’investir dans un système porte pouvant garantir une sécurité maximale.
    S’équiper d’une porte blindée, ou équiper la porte déjà en notre possession pour la rendre plus sûre, est avant tout un moyen de la protéger contre les voleurs improvisés (ceux, la majorité, qui attaquent la porte avec des leviers, massues et autres méthodes dites « par force brute »). Mais c’est aussi un moyen pour compliquer considérablement les tentatives menées par les voleurs professionnels, qui utilisent des techniques plus sophistiquées, comme le crochetage ou le key bumping.

    Dans tous les cas, un certain niveau de protection doit aussi être garanti à tous les autres accès à l’habitation. En effet, il n’y a pas beaucoup de sens à se doter d’une défense excellente sur la porte d’entrée, si on laisse par contre totalement sans défense une porte-fenêtre donnant sur un jardin ou sur un balcon accessible.

    (Lisez ici comment protéger tous les accès à notre habitation.)

  3. Installez, si possible, un système d’alarme électronique et rappelez-vous de toujours l’activer avant de partir. Il peut arriver (voir le point 1 !) de posséder tous les éléments nécessaires pour protéger son habitation mais que ceux-ci s’avèrent totalement inutiles, simplement parce qu’ils ne sont pas activés.
    Certains types d’alarme électronique peuvent également être utiles contre les oublis. De fait, au moment de l’activation, les systèmes les plus avancés indiquent les accès (qu’il s’agisse de portes, de fenêtres, de portes-fenêtres ou de lucarnes) restés ouverts.
  4. Une autre précaution à prendre est de laisser une copie des clés à une personne de confiance. Il est important que notre habitation n’apparaisse pas inhabitée. Pour cela, la personne de confiance ramassera le courrier à notre place (une boîte aux lettres pleine d’enveloppes et de publicité est le premier symptôme de l’absence de ses habitants) et s’occupera de la maison (par exemple, en allumant quelques lumières et/ou la télévision, pour de courtes périodes, à des moments différents selon les jours). Bien que les voleurs soient probablement au courant de l’absence des propriétaires, ils seront quand même dissuadés de tenter une intrusion s’ils notent un mouvement quotidien non planifiable à l’intérieur de l’habitation.
  5. Enfin, un « problème » plus récent est celui des réseaux sociaux. À travers les nouveaux réseaux sociaux, nous pouvons même rendre publique notre position, comme aussi nos moindres déplacements. Mais, en termes de sécurité et de prévention des vols, ce ne serait pas le meilleur comportement à adopter.
    D’après nous, il ne faut pas se priver de partager une photo de vacance sur le web. Il est toutefois bon que seul un petit nombre de personnes puisse la voir. Presque tous les réseaux sociaux nous permettent de sélectionner le paramètre de confidentialité que nous préférons.
    En outre, en ce qui concerne l’adresse de courrier électronique, il n’est pas opportun d’activer le message de réponse automatique pour chaque mail reçu, faisant ainsi connaître notre absence à tout le monde.

Nous espérons que ces conseils seront utiles, vous permettant de partir en vacances sans trop d’inquiétudes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 − deux =