Vous sentez-vous en sécurité dans votre maison ? 5 conseils pour augmenter la sécurité de votre habitation

Aller vivre seul est une étape que presque tout le monde, tôt ou tard, accomplit. Parfois, vivre seul, surtout dans un endroit peu fréquenté ou isolé, peut inspirer certaines craintes. Que faire pour se sentir en sécurité ? Certes, il est essentiel de vérifier que tous les accès à son habitation sont sécurisés. Mais pas seulement !

  • La première chose à faire est de s’assurer que la porte d’entrée, en tant qu’accès principal, est suffisamment résistante à tous les types d’attaque. En effet, un vol sur 3 a lieu en violant la porte d’entrée et il est fréquent de ne pas se sentir en sécurité si l’accès principal est protégé uniquement par une serrure qui date et qui n’est pas à l’abri des nouvelles techniques d’ouverture avec adresse, comme le crochetage ou le key-bumping. Il est toujours bon d’investir dans un « système porte » pouvant garantir une sécurité maximale.
    (Relisez le billet : La porte de notre habitation est-elle vraiment sûre ?)
  • Après s’être assuré que la porte principale est suffisamment protégée, il est indispensable de faire la même chose pour toutes les entrées potentielles. Les fenêtres et les portes-fenêtres peuvent être efficacement défendues avec des volets, des volets roulants blindés ou des barres de sûreté, ainsi qu’avec des alarmes électroniques. Il en est de même pour tous les accès secondaires à l’habitation comme, par exemple, les sous-sols, caves, garages, lucarnes de toits, etc.

    (Relisez le billet : Comment défendre la porte du garage)
  • Il ne suffit pas de s’équiper de nombreux systèmes de sécurité et de prendre les précautions nécessaires si l’on oublie ensuite de les utiliser.
    Fermer les fenêtres et le garage, activer l’alarme, vérifier que la porte est fermée à plusieurs tours de clé sont des gestes automatiques qui, précisément en raison de cette caractéristique, pourraient être oubliés par mégarde.Ce qui peut sembler une inattention, une bévue sans importance, comme laisser une fenêtre ouverte, peut être l’occasion qu’attendaient les individus malintentionnés. Dans un billet précédent, nous avions vu que 34 % des intrusions indésirables dans les habitations se faisaient par une porte ou une fenêtre laissées ouvertes par inadvertance. Il est donc bon de toujours faire attention aux gestes que l’on fait généralement de façon automatique.
    De plus, si possible, lors du choix des volets, persiennes et volets roulants à utiliser chez soi, il convient de s’assurer que ceux-ci peuvent être bloqués de l’intérieur.
  • Lors de la conception d’un système de sécurité (à savoir, l’ensemble des protections concernant tous les accès possibles à l’habitation), il faut veiller à ce que les différents composants soient équilibrés et à ce qu’il n’y ait pas certains éléments d’excellence et d’autres de mauvaise qualité (qui sont toujours à éviter), surtout en ce qui concerne la porte d’entrée.
    Mais il est encore plus important que les informations sur les systèmes de sécurité installés restent confidentielles. Ceci signifie que les travaux inhérents à la sécurité doivent être confiés à des personnes de confiance ou à des professionnels certifiés afin que même les voleurs les mieux équipés soient contrecarrés par le manque d’informations sur ce qu’ils trouveront.
  • Maintenir de bonnes relations avec le voisinage.

    Connaître ses voisins et s’échanger régulièrement des informations concernant la protection des habitations, comme créer un réseau, est un autre moyen de prévenir les vols. Créer ou adhérer à des groupes de messagerie instantanée contribuant à protéger le quartier est une idée qui exploite efficacement la technologie actuelle et qui se répand largement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 + = huit