bolt-1751089_960_720

Quel est le « talon d’Achille » des cadenas ?

« La force d’une chaîne dépend de son maillon le plus faible. » S’il vous arrive de lire les articles de notre Club Sécurité, vous aurez certainement rencontré plusieurs fois cette citation, car elle se prête bien à exprimer le concept de sécurité.
Pour faire un exemple pratique, même le meilleur cadenas perd de son efficacité s’il est ancré à des points de fixation qui sont plus faibles que le cadenas lui-même. Donc, comment faire pour augmenter la sécurité d’un cadenas ? Voyons-le ensemble.

Souvent, on voit des cadenas, même de bonne qualité, attachés à de simples vis à œillet, loquets en tôle ou autres supports faibles qui, en cas d’attaque, offrent une résistance très basse. Parfois, des situations semblables se produisent même dans des lieux de travail, comme dans les hangars qui contiennent des équipements de grande valeur, exposés ainsi à des risques élevés. En effet, un voleur éventuel ne se concentrera pas sur le système de fermeture mais attaquera sans trop d’effort le point de fixation, rendant la présence du cadenas tout simplement inutile.

Un moyen simple d’augmenter la sécurité d’un cadenas est donc d’améliorer la résistance de ses points d’ancrage. En effet, hormis le fait de choisir un cadenas adapté à ses propres exigences, il est essentiel de se munir d’accessoires de fixation résistants, afin de rendre efficace tout le système de fermeture.

Un bon point de fixation ne doit pas seulement être résistant aux attaques possibles, mais doit aussi se combiner au mieux avec le cadenas afin de minimiser les espaces que des individus malintentionnés pourraient utiliser pour forcer le cadenas lui-même avec des outils d’effraction ou de coupe. Les cadenas et les accessoires de fixation correspondants devraient donc être choisis ensemble, de préférence de la même marque, pour qu’ils s’intègrent au mieux les uns avec les autres.

Les « indispensables » Viro

Viro produit différents types d’accessoires de fixation, les « Indispensables », qui couvrent toutes les situations d’utilisation possibles :

Les « œillets fixes » sont indiqués pour être utilisés sur des portes et portails. Pour un maximum de confort et de sécurité, ils peuvent être associés avec un cadenas à deux axes de verrouillage. Ainsi, par exemple, il est possible d’ouvrir un seul axe de verrouillage, en laissant le cadenas fixé à l’autre axe.

Les « œillets mobiles » peuvent être utilisés comme les œillets fixes, mais ils ont l’avantage supplémentaire de compenser les déformations possibles des battants auxquels ils sont reliés. Ils sont donc recommandés, par exemple, sur les portes et portails en fer qui se dilatent ou se rétrécissent selon les changements de température.

Les « collets » sont quant à eux indiqués lorsqu’on doit fermer des portails grillagés ou autres profilés métalliques. Ils constituent donc une solution plus pratique et plus sûre que la chaîne enroulée plusieurs fois sur elle-même que l’on voit souvent sur de nombreux portails.

Les « Indispensables » Viro, contrairement à nombre d’œillets et d’anneaux en fer que l’on trouve sur le marché, sont réalisés en acier cémenté, trempé et zingué de manière à offrir une résistance comparable à celle de l’anse et de l’axe de verrouillage des cadenas Viro, en considérant également leurs grandes dimensions.

Leurs dimensions sont justement étudiées pour qu’ils s’adaptent au mieux aux cadenas blindés Panzer et aux cadenas monoblocs Monolith.

Selon les mêmes principes, Viro réalise aussi des anneaux de fixation pour rideaux, à utiliser avec les cadenas pour rideaux ou les groupes de fixation.

Un œillet pour rideau a une épaisseur qui est étudiée de manière à ne pas laisser découvert l'axe de verrouillage du cadenas.

Les œillets pour rideaux ont une épaisseur telle, qu’une fois accouplés entre eux et associés aux cadenas spécifiques, ils ne laissent à découvert aucune partie de l’axe de verrouillage, de sorte qu’il est pratiquement impossible de les attaquer avec des outils de coupe.

En conclusion, nous pouvons dire que, lors du choix d’un système de fermeture, il est toujours bon d’évaluer à l’avance les supports sur lesquels il sera appliqué, en veillant à ce que ceux-ci offrent une résistance similaire à celle du système proprement dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 × six =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>